En bref
  • L’éclairage représente 10 % de la consommation énergétique des français. Ça peut même monter à 40 % pour les entreprises.

  • Le relamping consiste à remplacer vos vieux luminaires par des modèles plus économes en énergie.

  • Installer des LED peut vous faire économiser jusqu’à 90% sur vos factures d’éclairage.

  • Les LED ont une durée de vie qui dépasse les 40 000 heures.

Relamping : une opération de rénovation énergétique simple à mettre en place

Je ne sais pas si vous le savez, mais l’éclairage représente 19 % de la production mondiale d’électricité.

Ça fait donc une grosse part de notre consommation d’énergie. C’est pour ça que c’est important de moderniser nos systèmes d’éclairage un peu vétustes. Et cette modernisation a un nom : ça s’appelle le relamping.

C’est vrai que ce terme anglophone peut faire peur. Mais vous allez voir qu’il s’agit en fait d’une technique très simple à comprendre et à mettre en place.

Pour bien comprendre tout ça, je vais vous expliquer en détail tout ce que vous devez savoir sur le relamping. On va donc voir ensemble :

  • Ce qu’est le relamping.
  • Pourquoi c’est important d’y avoir recours.
  • Quels sont les différents types d’ampoules existantes.
  • Comment bien effectuer son relamping.
  • Combien ça coûte.
  • Et enfin, quelles sont les aides disponibles.

Alors, prêt(e) à découvrir tous les secrets du relamping pour faire baisser votre facture d’énergie ? C’est parti.

Qu'est-ce que le relamping ?

Le relamping ou relampage est un procédé qui consiste simplement à moderniser son système d’éclairage intérieur comme extérieur.

En fait, il s’agit de remplacer vos vieux éclairages énergivores par des systèmes beaucoup plus économes en énergie. Et attention, ça concerne absolument tout le monde, particuliers comme professionnels.

Concrètement, ça veut dire qu’il va falloir dire adieu à vos lampadaires halogènes pour les remplacer par des lampes LED.

Je sais que, vu comme ça, cette démarche peut paraître assez futile, mais elle a pourtant une grande utilité. Et je vais vous expliquer pourquoi.

Pourquoi faire du relamping ?

Quand on n’est pas spécifiquement expert en éclairage, ça peut être compliqué de comprendre l’intérêt d’une telle démarche.

Pourtant le relampage est très utile car ça permet de :

  • Réduire votre consommation d’électricité.
  • Faire des économies sur le long terme.
  • Profiter d’une meilleure qualité d’éclairage.
  • Faire un geste pour la planète.

Mais laissez-moi vous expliquer ça un peu mieux.

Réduire votre consommation d’électricité

Rien qu’en France l’éclairage représente 10 % de la consommation énergétique des particuliers. Et quand on regarde du côté des entreprises c’est bien pire, puisque ça peut monter jusqu’à 40 %.

On est d’accord que c’est absolument énorme, surtout vu le prix de l’électricité aujourd’hui. Le relamping LED est donc une solution indispensable. Eh oui, cette technologie consomme beaucoup moins d’énergie et peut faire baisser votre facture d’éclairage de 60 à 90 %.

Vous voyez que, déjà rien qu’à ce niveau-là, votre portefeuille vous remerciera. Mais il vous remerciera aussi sur le long terme puisque les éclairages nouvelle génération durent bien plus longtemps.

Faire des économies sur le long terme

L’autre raison de faire du relampage c’est de faire des économies sur le long terme. Eh oui, les vieilles ampoules à incandescence affichent des durées de vie qui dépassent à peine 1 000 heures.

D’ailleurs, si vous en avez encore chez vous, vous avez dû constater qu’elles étaient assez fragiles et claquaient assez souvent.

Les éclairages nouvelle génération sont beaucoup moins sensibles aux manipulations. En plus, ils affichent des durées de vie dépassant aisément les 50 000 heures. Donc, même s'ils coûtent un peu plus cher à l’achat, ils seront bien plus rentables sur le long terme.

En plus, vous verrez que, niveau qualité d’éclairage, ça n’a rien à voir.

Bénéficier d’une meilleure qualité d’éclairage

Une ampoule à incandescence à filament transforme seulement 6 % de l’électricité qu’elle utilise en lumière. Ce qui veut dire que le reste se perd ou se transforme en chaleur. C’est donc un énorme gâchis d’électricité pour des performances d’éclairage plus que moyennes…

Pour vous donner une idée, une ampoule à filament produit entre 9 et 15 lumens par Watt.

En comparaison, les ampoules LED transforment plus de 20 % de l’électricité en lumière. Elles peuvent donc proposer une luminosité comprise entre 40 et 80 lumens par Watt.

En faisant du relamping LED vous améliorerez donc considérablement votre qualité d’éclairage tout en faisant des économies.

Et, fatalement, qui dit économies d’énergie, dit moins de pollution…

Le saviez-vous ?

La première LED a été créée en 1962. On doit cette invention à Nick Holonyak Junior.


Les luminaires à LED n'émettent pas de rayons UV et donc attirent moins les insectes.

Faire un geste pour la planète

Le relampage c’est aussi l’occasion de faire un geste pour la planète. Eh oui, aujourd’hui, l’éclairage est responsable de l’émission de 1 900 tonnes de CO2 à l’échelle mondiale. Ce qui est absolument gigantesque.

C’est pour ça que le relampage a été mis en avant par certains États et institutions. C’est notamment le cas de la France avec le Grenelle de l’environnement de 2009. Le texte a reconnu le relampage comme moyen de réduire les émissions de CO2 à l’échelle nationale.

Et, à l’échelle mondiale, l’UNEP confirme l’importance du relamping. L’organisation estime en effet qu’un relampage à grande échelle pourrait faire baisser les émissions de CO2 de 580 millions de tonnes.

Comme vous pouvez le constater, le relamping c’est bien plus qu’une opération de modernisation. C’est aussi un geste de rénovation énergétique qui a beaucoup d'avantages à nous offrir.

Mais c’est vrai que, dit comme ça, c’est assez abstrait. Je vais donc vous présenter les différentes ampoules et leurs caractéristiques. Comme ça, vous pourrez vraiment vous rendre compte de l’intérêt du relampage grâce aux chiffres.

Quels sont les différents types d'ampoules ?

Il existe 4 principaux types d’ampoules :

  • Les ampoules à incandescence : ce sont les vieilles ampoules qui utilisent un filament incandescent pour éclairer. Très énergivores, elles sont interdites à la vente depuis 2013.

  • Les ampoules halogènes : comme les ampoules incandescentes, elles fonctionnent grâce à un filament intérieur. La différence, c’est que le filament est placé dans une capsule en verre dans laquelle se trouvent des gaz halogénés.

Ça leur permet de durer plus longtemps mais ça consomme aussi énormément d’énergie. Elles ont donc été interdites à la vente en 2018 par la commission européenne.

  • Les ampoules basse consommation ou fluocompactes : ces ampoules sont celles de l’avant dernière génération. Elles fonctionnent un peu comme un néon.

En gros, une électrode envoie des électrons dans le gaz de l’ampoule pour créer des rayons ultraviolets. Ces rayons entrent en contact avec la poudre fluorescente de l’ampoule et créent de la lumière.

Si c’est vrai que ces ampoules affichent de belles performances énergétiques, elles ont quand même quelques limites. Elles sont longues à s’allumer et n’offrent pas une belle luminosité.

  • Les ampoules LED : Ces ampoules fonctionnent grâce au principe de l’électroluminescence.

Pour faire très court, le courant électrique traverse une micro-puce qui allume de toutes petites lumières appelées LED. Ce qu’il y a de bien, c’est que c’est ultra économe en énergie. En plus, ça ne chauffe pas du tout.

Je vous ai préparé un tableau avec leurs principales caractéristiques pour que vous puissiez voir les différences entre les différentes technologies en un clin d'œil.

Vous voyez donc qu’il n’y a pas photo, la lampe LED surclasse clairement toutes ses concurrentes.

J’imagine que maintenant que vous savez tout ça, vous n’avez qu’une envie : effectuer un relamping chez vous.

C’est une très bonne idée. Mais attention, il ne faut pas le faire n’importe comment. Je vais donc vous expliquer comment bien effectuer un projet de relampage de A à Z.

Comment bien effectuer son projet de relamping : les étapes clés

Pour un projet de relampage réussi, il y a 4 étapes clés. Il faut :

  1. Évaluer votre installation actuelle.
  2. Créer un plan d’éclairage.
  3. Choisir les nouveaux luminaires.
  4. Remplacer vos éclairages.

Mais abordons chacune de ces étapes un peu plus en profondeur.

Faire un audit de l’installation actuelle

La première chose à faire lors d’un relampage, c’est de faire un point sur ce qui est installé. Il va donc falloir faire un tour de tous vos systèmes d’éclairage et faire un audit pour déterminer :

  • Leur emplacement,
  • Leurs performances énergétiques,
  • Leur nombre,
  • etc.

Faire le point sur tout ça va vous permettre de savoir d’où vous partez. Vous pourrez ainsi créer un plan d’éclairage précis.

Créer plan d’éclairage

Le but du plan d’éclairage, c’est simplement de définir les contours de votre futur système d’éclairage. Vous allez donc devoir déterminer des éléments tels que :

  • Le nombre d’ampoules à remplacer,
  • Le nombre de luminaire à installer ou à enlever,
  • L’intensité nécessaire de l’éclairage,
  • La durée de fonctionnement moyenne nécessaire,
  • etc.

Pour faire simple, il s'agit de déterminer vos besoins pour être sûr d’avoir un système qui vous correspond.

Une fois que ce sera fait, vous pourrez alors passer à la sélection de vos nouvelles lampes.

Choisir les nouvelles lampes

Savoir qu’on va installer de nouvelles lampes LED c’est bien. Mais vous vous en doutez, il en existe différents types. Vous allez donc devoir choisir des luminaires qui correspondent aux besoins établis lors du plan d’éclairage.

Ici il faudra particulièrement faire attention aux détails tels que :

  • L’intensité lumineuse,
  • La couleur des lumières (chaude ou froide),
  • Le type de culot de l’ampoule,
  • etc.

Ça y est, vous avez trouvé toutes vos lampes et ampoules ? Alors, il ne vous reste maintenant plus qu’à les installer à la place des anciennes.

Remplacer vos vieux luminaires

Ce qu’il y a de bien avec le relampage, c’est que c’est relativement facile à mettre en place. Il n’y a pas besoin d’être électricien pour le faire. Tout le monde peut donc s’y mettre.

Il vous suffira juste de débrancher vos vieilles lampes pour les remplacer par des modèles nouvelle génération compatibles LED. Ensuite, il ne vous restera plus qu’à installer les nouvelles ampoules et le tour est joué.

Le point important

Pensez à recycler vos vieilles ampoules dans des points de collecte en magasin ou en déchetterie.

Bon, maintenant on comprend beaucoup mieux ce qu’est le relampage. Vous vous sentez concerné(e) par la démarche et voulez y recourir ? Alors j’imagine qu’il y a quand même une petite question qui vous trotte dans la tête… Combien ça coûte ? Eh bien, on va voir ça tout de suite.

Combien coûte le relamping ?

Le coût d’un relamping est assez variable. Il va notamment dépendre de votre installation actuelle et des changements à effectuer.

Donc, forcément, vous paierez plus cher si vous devez changer vos luminaires que si vous devez seulement changer les ampoules.

Je vous ai mis les prix moyens de chaque élément dans le tableau. Comme ça, vous pourrez vous faire une petite idée du budget nécessaire.

Vous avez fait les calculs et ça vous paraît cher ? Je vous rassure, sur le long terme, vous serez forcément gagnant(e) grâce aux économies d’énergie réalisées. En plus, vous aurez peut-être droit à des aides pour vous équiper.

Y a-t-il des aides ?

La bonne nouvelle, c’est qu’en tant que geste de rénovation énergétique, le relampage peut ouvrir droit à des aides.

La principale aide disponible, ce sont les CEE (Certificats d’Economie d’Energie). Vous pouvez les solliciter pour une opération de relampage sur un bâtiment résidentiel ou industriel.

Dans certains cas, les CEE peuvent aussi se cumuler avec d’autres aides telles que MaPrimeRénov’ Copro pour les copropriétés.

Le relamping en bref…

En résumé, vous l’aurez compris, le relamping est une opération simple qui peut vous faire économiser pas mal d’argent. En revanche, il faut veiller à respecter certaines étapes pour être sûr d’en tirer le meilleur profit possible.

Si vous voulez y aller petit pas par petit pas, vous pouvez toujours investir dans un éclairage à LED lorsque l’une de vos ampoules à incandescence rend l’âme. 

Et si vous voulez faire un très grand pas, vous pouvez investir dans le solaire, là vous ferez une économie de 100 % sur vos factures d’éclairage et plus encore. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus.

Cet article a été validé par
Lola
Youtubeuse énergies renouvelables.
LinkedIn
YouTube
YouTube

Lola est responsable de notre chaîne Youtube. Le secteur des économies d'énergie n'a plus aucun secret pour elle. C'est avec bienveillance qu'elle vous partage les meilleures astuces pour faire un max d'économies.