Pourquoi produire son électricité ?

S’équiper de panneaux solaires pour produire sa propre électricité a différents intérêts :

  • C’est parfois la seule solution pour avoir de l’électricité. C’est vrai pour un bâtiment isolé et pour les habitations nomades (caravane, bateau habitable, mobil-home …) qui ne sont pas raccordés au réseau électrique public.

Produire sa propre électricité est très utile pour les habitations nomades
Exemple d’une caravane équipée de panneaux solaires nomades.

  • Ça permet de faire des économies pouvant atteindre 50% sur votre facture d’électricité. Vous consommez gratuitement l’énergie que vous produisez et gagnez en autonomie face aux fournisseurs d’électricité.
  • Vous savez réellement d’où vient le courant que vous utilisez. Quand on vous vend un abonnement pour de “l’électricité verte”, vous ne savez jamais vraiment où et comment elle est produite. Si vous la produisez vous-même la question ne se pose plus et vous êtes sûre à 100% de faire un geste pour la planète.

Que ce soit pour des raisons éthiques, environnementales ou économiques, produire son électricité est avantageux.

L’inconvénient principal est le coût de l’investissement de départ. C’est en calculant vos besoins que vous pouvez choisir une installation adéquate et bien dimensionnée. Plus elle sera adaptée et plus vite elle sera rentabilisée.

>> Vous pouvez télécharger ce guide en pdf si vous n’avez pas le temps de tout lire.


Consommation électrique : Comment la calculer ?

Avant de produire sa propre énergie il faut être au point sur sa consommation électrique.

Pour ça il vous suffit de regarder vos factures d’EDF. Votre consommation de kilowatt heure annuelle doit figurer dessus. Si vous vous venez d’emménager, vous pouvez vous caler sur vos anciennes factures.

Sinon vous pouvez calculer vous-même vos dépenses énergétiques. Il suffit de relever la consommation de tous vos appareils électriques et de multiplier les watts par heure d’utilisation.

Une fois que vous avez cette info c’est plus facile de dimensionner une installation qui va produire votre électricité. D’ailleurs je vous propose de regarder tout de suite les différents moyens que vous avez pour devenir indépendant(e) en électricité.

Par quels moyens générer sa propre électricité ?

Pour générer de l’électricité de chez vous de manière écologique, plusieurs solutions sont possibles. Vous pouvez vous tourner vers l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique.

  • Utiliser le soleil

Plus de la moitié des français considère que l’énergie solaire est l’énergie d’avenir.

En installant des panneaux solaires sur votre maison ou dans votre jardin, vous pourrez consommer votre propre électricité.

Je vous explique tout sur l’utilisation et le fonctionnement des modules photovoltaïque un peu plus bas.

  • Utiliser le vent

Il est possible d’installer une éolienne domestique dans votre jardin. La force du vent fait tourner les pales de l’éolienne ce qui permet de générer du courant électrique.

Pour que cela soit efficace il faut habiter une région où le vent souffle régulièrement et suffisamment fort.

  • Utiliser l’eau

L’hydro-turbine permet elle aussi de produire sa propre électricité verte. Il faut pour cela habiter à côté d’un cours d’eau dont le débit est suffisamment fort pour actionner la turbine et générer du courant électrique.

Cette solution est rarement utilisée car peu de foyers se trouvent dans cette situation.

À chaque source d’énergie ses avantages et inconvénients mais laquelle est la plus avantageuse ?


Produire son électricité avec des panneaux solaires : La solution la plus avantageuse

C’est l’énergie photovoltaïque qui l’emporte haut la main. Je vous explique pourquoi.

L’éolienne domestique : un coût très élevé

Le prix moyenne pour installer une éolienne chez soi est d’environ 13 000€. Mais avec les accessoires et autres frais d’installation, son coût peut facilement atteindre les 40 000€. C’est un investissement très difficile à rentabiliser.

L'éolien reste une source d'énergie peu accessible pour les particuliers
Exemple d’éolienne domestique.

Une éolienne fait du bruit. Si ça ne vous dérange pas personnellement, ça peut déranger vos voisins qui sont en droit de s’opposer à votre projet.

Vous ne le savez pas toujours mais une éolienne provoque de fortes vibrations au niveau du sol. Celles-ci peuvent provoquer l’apparition de fissures sur votre habitation, ce qui la fragilise.

De plus, certaines communes interdisent l’installation d’éoliennes domestiques. Renseignez-vous auprès de votre Mairie si ce type d’investissement vous intéresse.

L’hydro-turbine : beaucoup de démarches pour peu de résultats

Le coût d’achat d’une hydro-turbine n’est pas excessif. Il varie entre 3 000 et 4 000€.

Mais ce qui vient le faire gonfler c’est le prix des différents accessoires qui peut ajouter jusqu’à 2 000€ de supplément. En moyenne, son installation coûte environ 5 000€.

C’est un coût non négligeable en sachant que sa puissance ne sera que d’approximativement 1 500 watts.

Ce n’est pourtant pas l’inconvénient principal de cette technologie.

Outre le fait qu’il est souvent rare d’avoir un cours d’eau sur son terrain avec suffisamment de débit. Les nombres de démarches administratives et leur longueur risque de vous décourager.

Vous devez obtenir le droit d’utiliser le cours d’eau, un permis de construire et une autorisation de réaliser les travaux. Pour obtenir tous ces documents et réaliser les travaux, il faut environ 2 ans.

Les panneaux photovoltaïques : La solution qui allie efficacité technologique et économique

C’est sans aucun doute l’option la plus rentable et la plus avancée technologiquement.

Les installations sont de plus en plus faciles et rapides à monter tout en étant plus esthétiques et discrètes.

Mais le plus intéressant c’est leur production. Les panneaux photovoltaïques ont un rendement surfacique 10 fois supérieur à celui d’une éolienne domestique. Vous produisez plus d’électricité, économisez plus d’argent et rentabilisez plus rapidement votre investissement.

Sans oublier que cette technologie est accessible à la majorité des foyers. Il suffit d’avoir de l’espace sur son toit ou dans son jardin. Certains kits solaires permettent même de générer du courant lorsque l’on est en appartement pour alimenter de petits appareils électriques.

Fonctionnement d’une installation photovoltaïque

Que vos modules solaires soient installés sur votre toiture ou au sol, leur fonctionnement reste identique.

Les cellules photovoltaïques qui composent le panneau captent la lumière du soleil et la transforme en courant continu.

Ce courant doit ensuite être transformé en courant alternatif par un onduleur ou des micro-onduleurs afin qu’il soit utilisable par le réseau électrique des maisons.

Sans onduleur photovoltaïque vous ne pouvez pas utiliser l'énergie solaire
Exemple d’onduleur photovoltaïque

Vous pouvez grâce à ça consommer votre propre électricité verte.

Il est possible d’ajouter des batteries à votre centrale afin de stocker l’électricité produite non consommée. Cela vous permet de consommer le soir, l’électricité produite la journée.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

L’autoconsommation renvoie au fait de consommer l’électricité que l’on produit soi-même.

Si vous optez pour l’autoconsommation simple, vous n’avez pas besoin de la raccorder au réseau électrique. Elle est indépendante et vous fournit de l’énergie.

L’électricité que vous ne consommez pas est soit perdue soit stockée dans des batteries si vous en êtes équipé.

Les batteries solaires sont un avantage pour l'autoconsommation
Exemple de batterie de batterie solaire

Vous pouvez aussi choisir l’autoconsommation avec revente du surplus de production. L’électricité non consommée sera revendue à EDF OA ou un autre fournisseur d’énergie. Cela permet de générer des revenus avec la production que vous n’utilisez pas.

Votre installation doit être raccordée au réseau mais vous pouvez toujours ajouter des batteries solaires. Le surplus n’est vendu qu’une fois la batterie pleine.

Autonomie électrique : est-ce réalisable à 100% ?

Il est difficile d’atteindre l’autonomie électrique totale mais l’énergie photovoltaïque combinée à d’autres énergies renouvelables peut vous permettre de vous en approcher.

Pour être complètement autonome il faut que votre taux d’autoproduction soit de 100%. Pour cela, il faut commencer par réduire sa consommation énergétique au maximum. Moins on consomme, plus il est facile de produire suffisamment d’électricité pour répondre à nos besoins.

Consultez notre guide sur l’autonomie électrique pour découvrir nos conseils.

L’essentiel est de bien dimensionner votre installation photovoltaïque pour qu’elle réponde le mieux possible à vos besoins.

Voyons ensemble comment être le plus autonome possible grâce à vos panneaux.

Autonomie énergétique : Est-ce que c’est possible en 2021 ?

Je préfère vous le dire d’emblée : devenir complètement autonome ça demande de faire beaucoup d’efforts.

Mai si vous êtes motivé(e) c’est tout à fait possible d’atteindre l’autonomie énergétique. Déjà pour l’électricité et la chaleur vous pouvez poser une seule installation 2 en 1. Pour l’eau il faudra récupérer l’eau de pluie ou creuser un puit.

Pour le chauffage et l’électricité je vous recommande d’installer des panneaux solaires hybrides. En plus de ça, avec une bonne isolation et une bonne exposition vous pouvez devenir autonome.

Pour ce qui est de l’eau pensez à vous équiper de toilettes sèches et de limiter le plus possible le gaspillage. Il faut aussi penser au système de stockage et au traitement.

En bref, c’est faisable. D’ailleurs pas mal de français ont déjà opté pour la maison autonome

Une maison autonome : Comment se passer des fournisseurs d’énergie ?

La maison autonome permet de vivre sans payer la moindre facture énergétique.

Comment c’est possible ? En produisant sa propre électricité, en récupérant l’eau de pluie et en se chauffant avec le soleil.

Pour l’électricité, il suffit d’installer des panneaux solaires ou une éolienne. Pour ce qui est de l’eau, il faut installer un système de récupération puis de filtration.

Le chauffage est aussi assuré par les panneaux solaires, ajoutez à ça une très bonne exposition et isolation et le tour est joué.

D’ailleurs vous avez dû vous rendre compte qu’aujourd’hui les nouvelles maisons deviennent de plus en plus économes. C’est le cas de la maison BBC ou encore de la maison BEPOS.

Maison BBC : qu’est-ce que c’est ?

La maison BBC est une maison qui consomme en moyenne 50 kWh/m² et par an. En fait c’est une maison qui consomme très peu d’énergie.

Du coup si votre logement est déjà un Bâtiment Basse Consommation, c’est très facile de devenir quasiment autonome.

J’en profite pour faire une petite mise au point, la maison BBC n’est plus vraiment d’actualité. Elle va bientôt être remplacée par la maison BEPOS.

BEPOS : La maison à énergie positive

Cette fois ça veut dire que votre maison consomme l’énergie qu’elle produit elle-même. Du coup on peut aussi dire qu’elle est autonome. Vous pouvez même produire plus d’énergie que ce qu’il vous faut pour votre vie quotidienne.

La maison BEPOS est construite selon la RE 2020 qui va bientôt entrer en vigueur. Toutes les nouvelles constructions seront donc BEPOS et non plus BBC.

Bien sûr pour arriver à ce résultat il faut forcément que l’habitation profite des énergies renouvelables. Sans ça, pas de logement autonome.
Là encore le plus facile, c’est d’installer des panneaux solaires pour produire l’électricité que vous consommez.

Combien de panneau solaire installer sur sa maison pour être autonome

Nous venons de voir qu’il est difficile d’être 100% autonome avec des modules solaires. Mais en dimensionnant au plus juste votre installation, vous pouvez vous en approcher au maximum.

Pour estimer le nombre de panneaux que vous devez installer vous devez :

  • estimer votre consommation énergétique en kWh par an
  • définir précisément l’espace dont vous disposez pour installer les modules (surface sur votre toiture ou au sol)

choisir la puissance de capteur adaptée en fonction de l’ensoleillement de votre région et des caractéristiques de votre toiture (orientation, inclinaison et zones d’ombre).

L'ensoleillement de votre région détermine votre potentiel de production photovoltaïque
Carte de l’ensoleillement en France

Si les calculs vous semblent un peu complexes, utilisez notre simulateur en ligne afin de réaliser une étude de faisabilité et de rentabilité de votre projet.

Ici nous parlons d’installer des capteurs sur votre toiture mais vous pouvez tout à fait les installer ailleurs. On regarde ça de plus près.

Installer des panneaux solaires sur un abri de voiture

Vous n’avez peut-être pas envie de poser des capteurs solaires sur votre toiture. Une bonne alternative reste d’installer vos panneaux solaires sur un abri de voiture.

Ça permet de protéger votre véhicule tout en créant de l’électricité. Le plus gros avantage du carport photovoltaïque c’est que toute l’installation est incluse. Vous n’avez rien à prévoir chez vous (pas de place à trouver pour l’onduleur par exemple).

C’est une option qui vous permet de ne pas dénaturer votre toiture.

Installer une ombrière photovoltaïque

Une ombrière photovoltaïque peut-être assimilée à un carport. C’est à peu près le même principe. Seulement ici vous pouvez décider d’en faire une extension de votre maison.

Une ombrière vous permet de passer l’été dans votre jardin tout en vous protégeant des rayons UV. C’est aussi une façon de profiter de l’énergie solaire sans dénaturer votre toit de maison.

À présent vous savez à peu près combien de panneaux solaires installer et où les poser. Parlons maintenant du coût.

Produire son électricité photovoltaïque : À quel prix ?

Pour que ce soit plus clair, j’ai réalisé pour vous un tableau récapitulatif des tarifs d’installation en fonction de la puissance choisie.

Je rappelle que la puissance doit être déterminée en fonction des éléments évoqués précédemment.

Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie pour du matériel d’entrée de gamme sans option, main-d’œuvre et démarches administratives incluses.

Ce tableau vous indique les prix à ne pas dépasser pour une installation photovoltaïque. Les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie sont également renseignés.

Ces prix entendent matériel et pose inclus. Je vous en parle juste après.

Sachez que si vous souhaitez ajouter des batteries à votre système, le montant de l’investissement grimpe en flèche.

Le prix d’une batterie solaire est très élevé aujourd’hui mais une baisse des prix est attendu dans les prochaines années. Vous avez la possibilité d’ajouter des batteries après coup. Je vous conseille d’attendre et d’en acheter lorsque les prix auront baissé.

Quelles sont les aides financières à l’investissement solaire ?

Pour inciter les particuliers à investir dans les énergies renouvelables, l’État a mis en place différentes aides.

La prime à l’autoconsommation

Le montant de cette prime varie en fonction de la puissance de l’installation. Elle est versée annuellement sur 5 ans.

L’arrêté du 9 mai 2017 fixe les conditions d’obtention de cette prime :

  • Les panneaux solaires doivent être posés par un installateur certifié RGE
  • Les modules doivent être installés perpendiculairement à votre toiture ou sur un toit plat ou servir de bardage, d’allège, d’ombrière, de brise soleil, de pergolas, de garde corps ou de mur-rideau
  • Vous devez choisir l’autoconsommation avec revente du surplus. L’installation doit être raccordée au réseau.

Découvrez combien vous pouvez percevoir en fonction de la puissance de vos panneaux photovoltaïques.

Source : economie.gouv.fr

À titre d’exemple, pour une installation de 3 kWc vous percevez environ 1 170€ sur 5 ans, soit 234€ chaque année.

Le montant de cette prime peut diminuer chaque trimestre en fonction du niveau de demandes.

La vente du surplus de production

Cet arrêté de mai 2017 fixe aussi le montant du tarif de rachat du surplus d’électricité.

Une fois par an, vous envoyez votre facture à votre fournisseur d’électricité qui vous rachète l’électricité que vous n’avez pas consommé.

Pour les installations de 9 kWc ou moins, 1 kWh est vendu 10 centimes d’euros. Pour celles qui sont plus puissantes, le kilowattheure est racheté 6 centimes.

Bon à savoir : ce type de revenu est exonéré d’impôt si votre installation fait 3 kWc maximum.

Le taux de TVA réduit

Que vous choisissiez l’autoconsommation avec ou sans revente du surplus de production ou une installation en revente totale, vous pouvez avoir droit au taux de TVA réduit à 10%.

L’unique condition pour en bénéficier est que sa puissance soit inférieure ou égale à 3 kWc.

Les aides locales

Certaines collectivités ont mis en place des aides supplémentaires pour faciliter l’accès à l’énergie solaire.

Celles-ci étant propres à votre lieu de résidence, je vous conseille de vous rapprocher de votre Mairie ou de votre région pour obtenir davantage d’informations.

Quelles sont les démarches à effectuer pour produire son énergie verte ?

Après avoir vu quel type de panneau installer et à quel prix, voyons quelles sont les démarches que vous devez effectuer pour produire votre électricité.

Je vous conseille de vous faire accompagner par un spécialiste.

Chez Nouvel’R Energie, nos experts photovoltaïques vous accompagnent gratuitement dans vos démarches. Cela vous assure de ne faire aucune erreur et vous fait gagner du temps.

Obtenir une autorisation d’urbanisme

Avant tout chose, je vous conseille de vous rapprocher de votre Mairie pour connaître les différentes contraintes d’urbanismes si elles existent. Cela vous fera gagner du temps par la suite.

Si votre maison se trouve dans une zone classée alors vous devez obtenir une autorisation d’urbanisme. L’avis des Architectes des Bâtiments de France peut être demandé.

Les panneaux solaires intégrés peuvent être imposés en zone classée
En zone classée vous pouvez être obligé de réaliser une installation intégrée au bâti comme ci-dessus.

À l’inverse, pour une installation au sol de 3 kWc ou moins et 1m80 maximum, aucune autorisation n’est nécessaire.

Pour les constructions neuves, la présence des panneaux solaires doit être indiquée dans le permis de construire.

Vous pouvez déposer votre demande directement en Mairie ou l’envoyer en recommandé.

Si vous n’avez obtenue aucune réponse sous 1 mois, c’est que votre demande est acceptée.

Effectuer la demande de raccordement

Que vous choisissiez l’autoconsommation simple ou la revente de tout ou partie de votre production, vous devez faire une demande de raccordement auprès d’ENEDIS.

Celle-ci est obligatoire. Seul les sites isolés sont exempts de cette obligation.

Vous devez signer un Contrat de Raccordement, d’Accès et d’Exploitation ou CRAE avec ENEDIS.

Obtenir le feu vert du Consuel

Cela ne concerne que les installations raccordées au réseau.

Une fois vos panneaux installés et raccordés, un technicien du Consuel doit venir s’assurer de la conformité et de la sécurité du système.

Si tout est bon, il vous donnera une attestation de conformité électrique et vous pourrez commencer à produire votre électricité.

Conclure un contrat de revente d’électricité

Si vous choisissez de revendre de l’électricité, vous devez vous tourner vers EDF Obligation d’Achat ou un autre fournisseur capable de racheter cette production.

Ce contrat va fixer le tarif de rachat de votre électricité pendant 20 ans.

Sachez que si vous optez pour l’autoconsommation simple, vous n’avez aucune obligation de conclure un tel contrat avec un fournisseur d’électricité.

Est-il possible d’installer soi-même ses panneaux solaires ?

Techniquement, si vous êtes un bon bricoleur, il est possible d’installer vous-même un kit solaire.

Mais ce n’est pas forcément la solution idéale.

Si vous réalisez l’installation par vos propres moyens vous économisez sur la main-d’œuvre mais vous ne pourrez pas bénéficier de la prime à l’autoconsommation ni revendre votre surplus à EDF.

Faites les calculs avant de vous lancer pour être sûr de ne pas faire d’erreur.

Si vous décidez de vous lancer et que les modules sont destinés à être installés sur votre toit, soyez très prudent.

Installer des panneaux solaire soi-même c'est renoncer aux aides de l'État
Installation de panneaux solaires par un particulier.

Personnellement, je vous conseille de faire appel à un installateur qualifié. C’est plus sécurisé, vous pourrez bénéficier d’aides à l’investissement et de garanties supplémentaires.

Les avantages à produire sa propre électricité

En produisant votre électricité et en la consommant vous faites beaucoup d’économies. Si vous utilisez plus d’énergie solaire que d’énergie publique, votre facture est beaucoup plus légère.

Pour que ça ait un impact important il faut utiliser le plus d’électricité possible en :

Outre l’aspect financier vous devenez aussi plus indépendant(e). Si votre installation est équipée d’un système de backup vous pouvez utiliser l’électricité de vos panneaux même pendant une coupure de courant.


Produire son électricité : Ce qu’il faut retenir

Il est possible de produire son électricité grâce aux ressources naturelles que ce soit avec une éolienne, une hydro-turbine ou des panneaux photovoltaïques.

Si on regarde la rentabilité de ces trois projets, le plus rentable est l’installation de modules solaires. Ils produisent plus d’électricité et coûtent moins cher.

Même si l’autonomie électrique totale est difficile à atteindre, vous pouvez devenir partiellement autonome grâce à l’autoconsommation.

Grâce à l’énergie solaire, vous produisez votre propre électricité verte pour votre maison. Vous faites des économies et réduisez votre impact sur l’environnement en sortant du nucléaire.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter via le chat en ligne. Il est disponible en bas à droite de notre site. Je serai ravi d’échanger avec vous et de vous apporter mon aide.

Vous pouvez aussi demander à être contacté par un expert photovoltaïque afin de discuter de votre projet. Il vous aidera à trouver les meilleures solutions et vous accompagnera dans vos démarches.

Évaluez notre guide

5.0
/5
4
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.