Consommation électrique : Quels sont les enjeux ?

Votre facture d’électricité a encore augmenté cette année ? C’est normal et ce n’est pas près de s’arrêter. Nos factures sont de plus en plus chères alors que nos appareils consomment de moins en moins.

Pour vous donner un ordre d’idée, la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) prévoit une hausse de 1,61% pour les tarifs résidentiels sur l’année 2021. Sachant que les tarifs avaient déjà augmenté en 2020.

C’est la raison pour laquelle j’ai écrit ce guide. Mon objectif est simple : à la fin de votre lecture vous serez capable d’estimer vos dépenses énergétiques. Mieux encore, on va voir comment produire son électricité et faire des économies.

On commence par regarder à la loupe les appareils les plus gourmands en énergie.

Quels sont les appareils électriques qui consomment le plus ?

Connaître la consommation électrique de vos équipements, c’est le meilleur moyen de maîtriser vos dépenses. Je vous ai préparé un tableau qui vous donne la répartition moyenne du budget d’électricité dans un foyer français :

J’ai trouvé ces chiffres sur le site de l’Agence de la Transition Écologique qui est aussi appelée l’ADEME.

Déjà on sait que la dépense la plus importante c’est le chauffage. Après il faut prendre en compte les appareils qui tirent beaucoup d’électricité pour fonctionner (congélateur, machine à laver, sèche-linge).

Je vous propose de regarder tout ça en détail.

Le chauffage électrique : premier poste de dépense énergétique d’un foyer

Vos dépenses en chauffage dépendent de plusieurs facteurs :

  • l’isolation de votre maison,
  • la surface totale de vitrage
  • l’exposition de votre maison
  • la hauteur des plafonds
  • le climat de votre région
  • votre type de chauffage (PAC, radiateurs, ...)

Si vous avez une bonne isolation, il faut 80 W (watts) pour 1 m². Si votre isolation n’est pas optimale, comptez 100 W par m².

Le chauffage électrique est la première dépense énergétique d'un foyer.
Le chauffage est la première dépense énergétique en France.

Pour chauffer un logement, le chauffage électrique reste le plus écologique en comparaison au fioul ou au gaz car la France produit une grosse part de son électricité avec des centrales nucléaires ou des barrages hydroélectriques.

Le mieux pour faire des économies c’est de revoir votre isolation. Après si vous avez un peu de budget en plus, installer un système de chauffage solaire ça permet de faire des grosses économies.

Le chauffage solaire reste un chauffage d’appoint, mais c’est un préchauffage gratuit. En plus, l’État finance une grande partie de l’installation.

Ce n’est pas vraiment le sujet de ce guide mais si ça vous intéresse, j’ai récapitulé toutes les aides que donne l’État pour l’installation. Vous pouvez cliquer ici pour recevoir votre pdf (c’est gratuit).

Le réfrigérateur et le congélateur : 2 appareils électroménagers gourmands en énergie

Ils fonctionnent 365 jours dans l’année, donc mieux vaut être bien équipé(e) pour éviter les dépenses inutiles.

Il existe 3 systèmes de réfrigération différents :

  • Le système par froid statique où l’air circule librement. Et puisque l’air chaud est plus léger que l’air froid, le haut de l’appareil est moins froid que le bas.
  • Le système dynamique avec de l’air brassé, la température est donc la même partout.
  • Le système par froid ventilé sans humidité, comme ça, il n’y a pas de givre qui se forme. Ça s’appelle aussi le « no frost ».

Sur ces trois types c’est le no frost qui est le plus performant et aussi le plus économe.

On fait le même point pour les congélateurs.

Les grands gagnants sont :

  • le congélateur coffre
  • le tiroir-congélateur

Le petit plus c’est que le sol est une très bonne barrière isolante.

Ici le plus important pour ne pas consommer trop d’électricité c’est de surveiller l’excès de givre. Chaque millimètre supplémentaire augmente la consommation de l’appareil.

Du coup si vous pensez que votre congélo est trop vieux n’hésitez pas trop longtemps. Surtout qu’aujourd’hui les nouveaux appareils sont moins énergivores.

Le lave-linge et le sèche-linge : des besoins différents en énergie

Pour les lave-linges il n’y a pas trop de différence de consommation en fonction du modèle. Par contre, les besoins en électricité d’un sèche-linge sont 2 fois plus importants que ceux d’une machine à laver.

Il existe 2 systèmes d’évacuation de l’humidité pour les sèche-linges :

  • Le système par condensation où l’humidité est refroidie puis condensée. L’eau est stockée dans un petit réservoir.
  • Le système par évacuation, ici l’humidité est expulsée à l’extérieur de votre logement par un tuyau.

Ici, le gagnant de l’efficacité énergétique c’est le sèche-linge à système de condensation.

Le lave-vaisselle : un appareil électroménager de plus en plus performant

80 % de l’électricité utilisée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau. Du coup moins il utilise d’eau et plus il est économe.

Certains modèles récents n’utilisent que 7 à 15 litres par cycle, c’est parfois moins d’eau que pour une vaisselle à la main. Je ne vous apprends rien en vous disant qu’il faut donc bien remplir votre machine avant de lancer un programme…

On vient de voir les appareils qui étaient les plus énergivores.

Pour que ce soit plus simple je les ai regroupés dans ce tableau. Je vous ai même mis le nombre de kWh qu’ils consomment (c’est cadeau) :

En un coup d’œil vous pouvez vite voir où on peut faire le plus d’économie. Je vous rappelle que ce sont des moyennes, tout dépend de votre utilisation.

On fait un petit zoom sur l’eau chaude, c’est aussi un poste de dépense très important.

Le chauffe-eau pour la production d’eau chaude sanitaire

Le chauffe-eau vous alimente en eau chaude sanitaire.

Le courant utilisé sert uniquement à chauffer l’eau. Du coup la meilleure stratégie pour éviter les dépenses inutiles, c’est d’avoir un chauffe-eau de la bonne dimension.

Pour évaluer le volume nécessaire par jour et par personne, rien de plus facile. En règle générale, un adulte a besoin de 50 litres par jour et un enfant de 25 litres. À vous maintenant de faire votre addition en fonction des habitants de votre maison.

On l’a vu au début de ce guide, la production d’eau chaude est le 4e poste le plus important. Ça représente donc une grosse partie de votre facture d’électricité.

On peut produire de l’eau chaude gratuitement. Il suffit d’installer un ballon thermodynamique et des panneaux solaires. Comme ça, ça ne vous coûte rien et en plus vous n’utilisez que de l’électricité décarbonée.

Si vous avez déjà pensé à installer un ballon thermodynamique, je vous ai listé les meilleurs dans un petit pdf. Je vous laisse cliquer ici pour télécharger votre contenu.

Maintenant on sait ce que consomment les appareils les plus importants. J’imagine que je ne vous ai pas appris grand-chose. On va parler de dépenses moins évidentes.

Quel est l’impact réel des appareils connectés sur sa facture d’électricité ?

Petit rappel avant d’aller plus loin.

Les appareils connectés, ce sont les objets qui possèdent une connexion internet. Ils échangent de l’information avec leur environnement. Une télévision, un téléphone ou un thermostat peuvent être des objets connectés et dans ce cas, ils fonctionnent en réseaux.

Ces équipements technologiques sont modernes et donc très écoénergétiques, ils ne consomment pas beaucoup. Pourtant, ils prennent une part de plus en plus importante sur la facture d’électricité.

La raison est simple, on en a de plus en plus. Donc, forcément, il nous faut plus d’électricité pour les faire fonctionner.

Si je prends l’exemple de la box internet : elle consomme entre 140 et 200 kWh par an. C’est la quantité d’énergie qu’il faut pour faire fonctionner un lave-vaisselle.

Les appareils connectés ont un réel impact sur votre facture d'électricité.
Les objets connectés font augmenter votre facture d’électricité.

Ici ce qu’il faut faire c’est se poser les bonnes questions. Être suréquipé(e) ça représente un coût, faites le tri dans vos appareils connectés. Ce sera toujours ça de gagner sur la facture.

Maintenant on est au point sur toutes les dépenses qu’on retrouve dans un logement. Si vous voulez vraiment changer de mode de vie et devenir plus écolo vous avez peut-être pensé à la voiture électrique.

Qu’est-ce que ça vaut niveau consommation ? On regarde ça tout de suite.

Quelle est la consommation d’une voiture électrique ?

La voiture électrique est devenue un argument contre le réchauffement climatique. On en trouve de plus en plus et pour tous les goûts.

Certains véhicules électriques consomment moins de 10 kWh aux 100 km, et d’autres, plus de 20 kWh aux 100 km. Au final, c’est en moyenne 3 500 kWh supplémentaires d’énergie qu’il faut pour alimenter une voiture électrique.

3 500 kWh c’est un volume qu’on peut facilement produire avec une installation photovoltaïque de 3 kWc. Du coup ça veut dire qu’on peut recharger sa voiture sans utiliser de courant public, plutôt pratique.

La consommation d'une voiture électrique est devenue un argument contre le réchauffement climatique.
Avec l’électricité photovoltaïque votre voiture utilise une énergie gratuite.

Un toit de garage c’est l’idéal pour installer des panneaux solaires et recharger sa voiture électrique. Et si vous n’avez pas de garage, il y a toujours la possibilité d’installer des panneaux solaires sur un abri de voiture. Sinon vous pouvez aussi les poser sur le toit de votre maison.

Bref, si vous avez une voiture électrique vous pouvez prendre en compte les 3 500 kWh dans le calcul.

D’ailleurs je vous ai donné plein de chiffres depuis le début de ce guide. Pour que ce soit plus simple, on va parler de votre consommation électrique dans sa globalité.

Comment estimer la consommation électrique de son habitation ?

Lorsque vous recevez votre facture d’électricité, le montant dépend de votre équipement, mais aussi des tarifs des fournisseurs.

Du coup si vous estimez précisément votre consommation vous pouvez faire des économies. Mais vous ne pouvez malheureusement pas maîtriser la hausse des tarifs.

Revenons-en à votre consommation, vous avez besoin de connaître la puissance de vos équipements et de la multiplier par le nombre de jours et le nombre d’heures d’utilisation.

Ensuite, il suffit de diviser le résultat obtenu en watts par 1000 pour obtenir des kilowattheures.

Plus concrètement, je vous propose de prendre l’exemple d’un aspirateur de 2000 W qui serait utilisé 3 heures par semaine. Je vous ai détaillé le calcul dans ce tableau :

En fait, dans l’idéal il faudrait faire ce calcul pour tous vos appareils. Ça vous donne une estimation précise de vos besoins et de ce que vous pouvez faire pour réduire vos frais.

Je vous mets également le lien vers la calculatrice du médiateur national de l’énergie. Ça vous donne une estimation pour votre logement.

À ce stade de la lecture, vous devez avoir une idée bien précise de votre consommation d’électricité. Je vous propose de faire une passe sur l'augmentation de l'électricité.

Pourquoi le prix de l'électricité augmente ?

Vous l'avez remarqué à votre facture d'énergie, le prix de l'électricité augmente. Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en compte :

  • L'augmentation des taxes
  • La modernisation du réseau de distribution
  • L'entretien et la rénovation du parc de production
  • La dette d'EDF
  • Les prix du marché

Malheureusement, il est compliqué de stopper cette hausse des prix. Par contre, il existe des solutions pour réduire sa facture au maximum, on va voir ensemble.

Comment réduire sa facture d’électricité ?

Bien chauffer sa maison avec un système électrique

Comme on l’a vu, chauffer son habitation avec un système électrique est une méthode efficace.

Par contre, si vous avez de vieux radiateurs, il vaut mieux les changer pour des nouveaux. Sinon vous pouvez passer sur un mode de chauffage plus écologique avec une pompe à chaleur par exemple. Vous y gagnerez au niveau de votre consommation et de votre confort.

Comme je vous l’ai déjà dit, la solution idéale pour le chauffage reste d’installer des panneaux solaires.

Si vous voulez en savoir plus, j’ai écrit un petit contenu sur le prix d’un chauffage solaire. Vous pouvez cliquer ici pour le télécharger.

Pour aller encore plus loin vous pouvez repeindre votre maison. Je m’explique.

Il existe des peintures isolantes qui empêchent le froid d’envahir vos murs. Avec ça vous renforcez votre isolation.

Cette peinture thermo-isolante permet de limiter la consommation d’énergie l’hiver à cause de la déperdition de chaleur par les murs. On peut en trouver pour l’extérieur et aussi pour l’intérieur.

Je vous donne une 3e astuce très efficace : le régulateur combiné avec un programmateur. Avec ça on peut économiser entre 10 % à 20 % de chauffage.
Si vous voulez en savoir plus sur cette option, on peut en discuter dans les commentaires.

On passe à la solution la plus écoénergétique. Eh oui, je vais encore vous parler des panneaux solaires…

Les panneaux solaires pour économiser de l’électricité

L’installation de panneaux photovoltaïques est devenue plus accessible. C’est pour ça que je me permets de vous la présenter comme une vraie solution.

Un projet d’autoconsommation photovoltaïque se rentabilise en seulement quelques années.

Autoconsommation, ça veut dire que vous consommez le courant qui vient de vos panneaux pour alimenter votre logement. C’est justement comme ça qu’on utilise beaucoup moins d’électricité publique.

Les panneaux solaires vous permettent d'économiser de l'électricité.
Installer des panneaux solaires vous permet de faire des économies sur votre facture d’électricité.

Sans parler des économies, ça vous aide à devenir plus indépendant(e) des fournisseurs d’électricité. Ça aussi ça représente un gros avantage.

Privilégier les labels éco énergétiques pour vos nouveaux équipements

Ayez le bon réflexe : achetez des appareils labellisés ou qui possèdent des étiquettes énergie avec un bon score.

On retrouve ces étiquettes partout en Europe. Grâce à elles, les appareils sont classés selon leur efficacité énergétique.

Ce qu’il faut retenir, c’est que plus l’appareil se situe en haut du classement plus il est écoénergétique.

Attention aux dimensions de vos équipements, ça aussi ça entre en compte dans les économies à réaliser. Prenez des appareils qui sont bien dimensionnés par rapport à vos besoins pour ne pas gaspiller d’électricité.

Par exemple, pour une personne seule, un réfrigérateur de 100 à 150 litres suffit. Pour une personne en plus, il suffit d’ajouter 50 litres. Pour un couple un réfrigérateur de 200 litres est suffisant, pour une famille de quatre personnes il faut 300 litres.

Choisir l’éclairage le plus économe

Pour éclairer l’intérieur et l’extérieur de votre habitation, les ampoules basse consommation sont les plus économes. Plus précisément, je vous recommande les lampes fluocompactes et les LED.

Faites bien attention, il faut différencier vos ampoules d’intérieur et d’extérieur.

Les lampes fluocompactes, ou LFC, ne résistent pas bien au froid. Elles sont économes en énergie et elles ont une autonomie de 8 000 heures. Un autre avantage, pour l’été, elles ne chauffent pas beaucoup.

Par contre c’est un allumage progressif. Du coup, je vous recommande de les utiliser dans des pièces où la lumière reste longtemps allumée (évitez la salle de bains, l’entrée ou le cellier).

Pour ce qui concerne les lampes à LED (ou DEL pour diode électroluminescente), elles éclairent aussi bien le jardin que la maison. Elles s’allument instantanément et leur autonomie est de 40 000 heures.

Le prix d’achat des LED est plus élevé que celui des ampoules fluocompactes, mais c’est vite rentabilisé grâce à leur longévité.

Vérifiez bien les emballages, les ampoules vendues dans l’Union européenne possèdent aussi leurs étiquettes énergie.

Limiter les consommations cachées

Tous les appareils qui restent en veille consomment de l’énergie. À partir du moment où ils restent branchés, ils utilisent encore du courant même si vous les éteignez. C’est ce qu’on appelle les consommations cachées.

Ce n’est pas beaucoup de courant, mais si vous avez plusieurs appareils en veille ça peut vite faire un petit surplus de consommation.

Si je prends l’exemple de la box, elle reste allumée 24 heures sur 24 dans la majorité des foyers français. Ça représente entre 140 et 200 kWh par an, vous pouvez la programmer pour qu’elle s’éteigne quand vous n’en avez pas besoin.

Pensez aussi à débrancher vos appareils, vous allez voir que ça permet vraiment de faire des économies.

Et pour vous faciliter la vie, utilisez une multiprise à interrupteur pour brancher plusieurs appareils en même temps. Comme ça, on peut aussi les déconnecter tous en même temps.

Changer de fournisseur

J’imagine que comme la plupart des Français vous êtes chez EDF. Il faut savoir que le tarif pratiqué dépend de votre fournisseur.

Par exemple EDF peut choisir de vous faire payer le kWh à un prix plus élevé ou plus bas que Direct Énergie. Comme ça, vous avez encore la liberté de comparer les offres.

D’ailleurs, si vous voulez réduire vos consommations dans une démarche écologique, vous pouvez choisir un fournisseur vert. Comme ça, vous consommez une électricité décarbonée (ce qui ne veut pas dire qu’elle sera forcément moins chère).

C’est aussi une piste à creuser. Comparez les différentes offres pour être sûr(e) de payer le moins cher possible.

Consommation électrique et économies : on récapitule

Ce guide est terminé, vous avez toutes les infos pour calculer votre consommation d’électricité. Une fois que vous avez vos résultats vous pouvez facilement adapter vos habitudes pour faire des économies.

Plusieurs choix s’offrent à vous, mais en ce qui concerne la production d’électricité, les panneaux solaires sont la meilleure option. Si vous êtes vous-même producteur d’électricité, vous ne subissez pas la hausse des prix.

Vous pouvez aussi vendre le surplus que vous n’avez pas utilisé à votre fournisseur. Donc non seulement vous réduisez votre facture mais en plus vous avez un revenu supplémentaire.

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.