Comment vivre sans électricité ? 

Vous en avez assez de subir les hausses régulières du tarif de l’énergie. Vous cherchez la manière de vivre sans électricité (bepos). Je vous comprends tout à fait. Le gouvernement s’est bien sûr engagé à aider les consommateurs. Il a d’ailleurs prolongé le bouclier tarifaire jusqu’en 2023. 

Pourtant, le Tarif Bleu est de plus en plus cher (0, 1740 TTC en octobre 2022). Il n’en reste pas moins qu’il faut payer ses factures énergétiques dont le montant flambe. Alors, je vous propose de vous exposer ici des alternatives pour réduire à zéro votre facture d’électricité. Je vais passer en revue tous vos postes énergivores : chauffage, eau sanitaire, éclairage. 

Et pour commencer, intéressons-nous au chauffage.

Se chauffer sans électricité : comment faire ? 

Installez un dispositif de chauffage et faites des économies. Mais avant cela, êtes-vous sûr que votre maison est bien isolée ? 

Renforcer l’isolation de son logement

C’est le premier point à vérifier avant de choisir un système de chauffage performant. Il est essentiel de vérifier si votre maison n’a pas une déperdition énergétique trop importante. Il serait dommage de gaspiller votre énergie, vous ne croyez pas ? 

Dans une publication, L’ADEME a recensé et estimé les lieux de perte de chaleur dans un logement mal isolé. Ils seraient de : 

  • 25 à 30 % sur la toiture ; 
  • 20 à 25 % sur les murs et l’air renouvelé ;
  • 10 à 15 % sur les fenêtres ;
  • 7 à 10 % sur le plancher.

Le froid hivernal s’infiltre également dans les endroits qui servent de ponts thermiques comme : 

  • Les fenêtres ; 
  • La jonction mur/balcon ;
  • Etc.

Une fois le diagnostic établi du sol au plafond, vous pouvez augmenter la performance thermique de votre logement en posant un isolant.

Alors, oui, la rénovation de votre isolation a un coût. Mais c’est une condition sine qua none pour vous chauffer à moindre coût. En plus, vous avez des aides de l’État : 

  • TVA réduite ;
  • L’Éco-PTZ ;
  • MaPrimeRénov’ ;
  • PrimRénov’Sérénité ;
  • 2 bonus.

Attention, vous devez absolument passer par un installateur agréé RGE si vous souhaitez en bénéficier.

Je vous fais un récapitulatif des montants de ces subventions.



Pour avoir droit à MaPrimeRénov’, vous devez : 

  • Avoir un logement d’au moins 15 ans ;
  • L'occuper comme résidence principale pendant au moins 8 mois. 

Les bonus 

Vous êtes au clair sur l’isolation de votre lieu de vie. Alors, je vous propose deux solutions pour vivre sans électricité. 

 

Installer une PAC alimentée par l’énergie photovoltaïque

Vous connaissez déjà certainement l'intérêt du panneau solaire. Mais saviez-vous que vous pouvez coupler des panneaux photovoltaïques avec une pompe à chaleur ?

En clair, l’énergie solaire alimente votre pompe qui la stocke et la transforme en énergie électrique.

Le résultat est là : vous maximisez votre confort thermique tout en vous engageant sur le chemin de l’autoconsommation. Intéressant, n’est-ce pas ? 

Et là encore, vous avez des aides de l’État pour installer ce dispositif de chauffage et vivre longtemps sans électricité

  • TVA 5 % ;
  • L’Éco-PTZ ;
  • Prime CEE ;
  • MaPrimeRenov’ ;
  • PrimRénov’Sérénité.

Je vous donne un avant-goût des subventions possibles en fonction de votre profil.


Il existe une autre solution tout aussi performante pour vivre sans électricité : le solaire aérovoltaïque. Vous connaissez ? Sinon, lisez vite ce qui suit.

Choisir un chauffage solaire aérovoltaïque

Le panneau aérovoltaïque vous permet de produire de l’électricité et de l’air chaud. Il ressemble à un panneau classique, mais il n’utilise pas le même dispositif d’installation. 

Il est, en effet, doté d’un système d'amplificateur de chaleur situé sous les capteurs. Cela lui permet d’augmenter considérablement la récupération de chaleur qu’il restitue à votre maison via un système de ventilation.

Un panneau de ce type peut produire de l’énergie même lorsque le temps n’est pas au beau fixe. Notez qu’il faut quand même que l’ensoleillement soit correct pour espérer avoir une rentabilité sans faille. La bonne nouvelle, c’est qu’il est lui aussi éligible aux primes de l’État comme : 

Je vous donne les montants.

 


Vous préférez le bois ? Aucun problème. Lisez vite la suite. 

Opter pour un chauffage d’appoint au bois

Le chauffage au bois convient particulièrement bien pour une pièce de vie, par exemple. Il s’agit d’un chauffage d’appoint à la fois écologique et performant pour améliorer son confort en hiver. 

Pour l’installer et vivre sans électricité, le gouvernement a mis en place des aides financières que je vous résume dans ce tableau. 


Vous avez tout compris ? Alors, je passe aux alternatives pour produire de l’eau sanitaire chaude sans payer de facture à EDF.

Produire de l’eau chaude sans électricité : quelles alternatives ?

Découvrez ici mes trois solutions et vivez sans électricité tout en évitant de prendre une douche froide tous les matins.

Le ballon thermodynamique 

Vous voulez une production d’eau chaude pratiquement gratuite. C’est le cas avec un ballon thermodynamique. Il s’agit d’un ballon d’eau chaude couplé à une pompe à chaleur. 

Le système se base sur le principe de l’aérothermie que je vous ai expliqué plus haut. Les calories récupérées sont ensuite réchauffées grâce à un fluide caloporteur. Ce dernier chauffe l’eau à une température pouvant atteindre les 60°. 

Vous pouvez d’ailleurs l’installer dans une construction neuve ou dans la maison que vous êtes sur le point de rénover. 

Le panneau hybride peut également vous intéresser. Je vous en dis deux mots plus bas.

Le panneau solaire hybride à eau

Un panneau hybride produit de l’électricité et de l’eau chaude. Alors, si vous visez l’indépendance énergétique et l’autoconsommation, c’est une excellente alternative. Il cumule, en effet, les avantages des panneaux thermiques et photovoltaïques. Je m’explique.

Ce type de panneau possède :

  • Des cellules photovoltaïques sur sa face avant ; 
  • Des capteurs de chaleur sur sa face arrière. 

On appelle cela la cogénération, vous en avez peut-être déjà entendu parlé, non ?

Je vous présente également un dernier style de module pour limiter la facture de production d’eau chaude : le panneau thermique.

Le panneau thermique 

Voici une dernière solution pour produire de l’eau chaude sans électricité : le panneau thermique. Il vous offre un rendement intéressant et de belles économies en perspective. 

Pour faire simple, ces panneaux contiennent des tubes remplis d’un fluide caloporteur. Ce dernier capte l’énergie solaire et l’envoie dans votre ballon d’eau chaude pour réchauffer l’eau. 

En plus, les aides financières sont plus importantes que celles sur les panneaux hybrides. D’ailleurs, je vais faire le tour de cette question maintenant.

Les aides

Je vous résume dans ce tableau les différentes subventions. 


 

Passons à un autre poste énergivore : l’éclairage de votre logement.

Économiser son éclairage : solutions 

Ici, vous trouverez quelques astuces pour éclairer votre lieu de vie sans toucher à votre portefeuille.

Limiter son éclairage : les conseils

Pour diminuer votre facture, essayez de maximiser le temps d’éclairage naturel. Voici quelques astuces : 

  • Taillez les arbres devant vos fenêtres ; 
  • Désencombrez vos sources de lumière ; 
  • Optez pour une teinte murale claire qui réfléchit la lumière ;
  • Etc

La bougie est une solution de dépannage pour éclairer sa maison sans électricité. Le reste du temps, choisissez des ampoules basse consommation peu énergivores.

Avez-vous pensé au solaire pour créer un allumage artificiel ? Je vous résume le concept juste après.

S’éclairer en extérieur avec le solaire

Vous voulez allumer l'extérieur de votre jardin ? Un dispositif solaire reste simple, économique et fiable. Il fonctionne sur le même principe qu’une installation classique.

Cet équipement vous permet de :

  • Capter l'énergie du rayonnement solaire ;
  • La stocker dans de petites batteries ;
  • La transformer en électricité.

Attention, un éclairage solaire dépend de l’ensoleillement de votre maison.

Vous voulez quelques tips pour minimiser vos dépenses et vivre sans électricité. Je vous les donne tout de suite.

Aller vers l’indépendance énergétique : quelques astuces

Je vous livre en vrac quelques derniers conseils afin que vous profitiez du confort moderne sans un sou :

  • Faites démarrer vos appareils lorsque vous en avez besoin, grâce aux prises connectées. 
  • Optez pour des appareils électroménagers de classe A et consommez moins.
  • Faites cuire vos préparations culinaires au feu de bois.

Pour être complètement autonome, installez une solution de stockage comme une batterie. Vous emmagasinez ainsi de l’énergie dans la journée.

Les points à retenir sur la manière de vivre sans électricité

Vous pouvez aujourd’hui minimiser vos dépenses énergétiques et vivre sans électricité

Pour chauffer votre habitat, l’isolation est un point clé qui vous permet de faire des économies. Une fois cette étape passée, installez un chauffage solaire avec une PAC. Privilégiez également des panneaux de haute performance comme les modules aérovoltaïques ou thermiques. 

Le rayonnement solaire est également une excellente alternative pour se passer d'électricité pour chauffer son eau ou créer une lumière artificielle.

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les équipements solaires. J’ai rédigé un guide à ce sujet. 

Cet article a été validé par
Maëlig
Directrice commerciale
LinkedIn
YouTube
YouTube

Maëlig occupe le poste de Directrice Commerciale chez Nouvel'R Énergie, sa connaissance du secteur photovoltaïque s'enrichie depuis plus de 10 ans. Son expertise la rend incollable aussi bien sur la partie technique que sur toute la partie administrative.