Le prix d’un chauffe-eau solaire : un investissement lourd ?


La facture de chauffage prend de plus en plus de place sur nos budgets. Du coup, le chauffe-eau solaire devient l’une des solutions les plus adoptées pour faire des économies.

Seulement voilà, investir dans les énergies renouvelables ce n’est pas rien.

Il existe pas mal d’aides, pas mal de systèmes différents, on peut vite s’y perdre. C’est pour ça que je vous ai résumé les montants clés dans ce guide. Vous allez voir que non, l’investissement n’est pas si lourd que ça.

Mais il faut bien s’y prendre. Pour vous aider à faire le bon choix on va revoir les points clés : 

  • Les différents types de chauffe-eau solaire individuel (ou CESI) 
  • Une fourchette de prix selon les modèles 
  • Le prix moyen d’une installation “tout compris“
  • Les réelles économies qu’on peut faire avec un chauffe-eau solaire
  • Le montant des aides de l’état 

On commence par les différents modèles. Je vous conseille de ne pas sauter cette partie. Le prix varie selon les solutions, il vaut donc mieux savoir laquelle est adaptée à votre situation.

Sinon vos estimations seront faussées. 

Les différents types de chauffe-eau : 


Il existe différents modèles, leur fonctionnement diffère donc le prix aussi. J’ai distingué pour vous les quatre grandes familles : 

·         Les chauffe-eau monoblocs

·         Le chauffe-eau à thermosiphon

·         Le chauffe-eau à circulation forcée

·         Le chauffe-eau à auto-vidange

·         Le chauffe-eau thermodynamique avec panneau photovoltaïque

Le chauffe-eau monobloc


Ce sont les modèles de chauffe-eau les plus répandus et les plus faciles à installer. Le ballon est fixé en haut du panneau solaire.  L’eau chaude circule directement dans les panneaux. 

Il est conseillé pour les régions chaudes parce que le ballon ne peut pas être dissocié des capteurs thermiques. Il n’est donc pas isolé.

Le ballon du chauffe-eau monobloc est à l'extérieur
Le ballon est fixé en haut des panneaux solaires.

      

Le chauffe-eau à thermosiphon


Le chauffe-eau solaire thermosiphon est aussi simple d’installation que le chauffe-eau monobloc.  La différence est qu’on peut séparer le ballon des panneaux solaires. Il est souvent posé dans les combles de la maison.

Comme ça, la nuit ou l’hiver il est quand même isolé et ça limite les déperditions de chaleur.

Ici (comme dans le premier cas) on n’a pas besoin de pompe. La circulation du fluide caloporteur se fait toute seule. Quand il est chaud il est plus léger, donc il monte dans le ballon.

Une fois qu’il a transmis ses calories au ballon, il devient froid et redescend vers les capteurs solaires.

 

Le chauffe-eau à circulation forcée


Le chauffe-eau à circulation forcée intègre deux circuits.

Le premier réchauffe le fluide dans les panneaux solaires et le deuxième transporte l’eau sanitaire jusqu’aux robinets.

À noter que l’échange se fait dans le ballon qu’on peut voir ici comme un réservoir central. 

Cette fois il faut une pompe électrique pour faire circuler le liquide. Comme son fonctionnement demande une pièce supplémentaire, il coûte un peu plus cher. 

 

Le chauffe-eau à auto-vidange

 

Ces panneaux solaires peuvent être vidés en cas de non-utilisation. Quand les rayons du soleil ne chauffent plus, le ballon s’arrête de fonctionner. 

C’est un réel avantage pour l’entretien. Pour les autres installations il faut être plus vigilant(e).    
       

Le ballon thermodynamique couplé au photovoltaïque


Les panneaux photovoltaïques produisent de l’électricité et non pas de la chaleur. Sauf qu’ils peuvent tout alimenter un cumulus thermodynamique. 

Dans ce cas vous produisez de l’eau chaude sanitaire grâce à l’énergie photovoltaïque. 

Le petit plus : vous pouvez profiter de l’électricité pour alimenter le reste de votre foyer. Comme ça, vous réduisez deux postes de dépenses au lieu d’un seul. Plutôt pratique.

Quel modèle choisir  ?


On récapitule rapidement avant de passer aux prix. 

Si vous êtes dans une région ensoleillée et chaude vous avez deux options.
Le thermosiphon et le monobloc

Optez pour le thermosiphon si vous voulez maximiser la température de votre eau. 

Si vous habitez dans une région plus mitigée au niveau des moyennes de saison, il vous reste les deux autres modèles.

Optez pour l’autovidangeable si vous voulez maximiser la durée de vie de votre système. 

On regarde maintenant les chiffres.

Prix d’un chauffe-eau solaire selon leurs types


Je vous ai fait quelques moyennes : 


Je ne vous ai pas mis le prix de la dernière solution. Le cumulus thermo avec le photovoltaïque, n’est pas vraiment considéré comme un chauffe-eau solaire. Par contre si vous voulez des prix je peux vous les donner. 

Demandez-les moi en commentaires. 

Pour en revenir au CESI, ces tarifs sont une moyenne et à titre indicatif.
Ces tarifs sont amenés à évoluer en fonction du type de chauffe-eau, de la capacité de ballon choisie (selon le nombre d’habitants dans l’habitation).

En plus, il existe différents capteurs solaires. 

Le capteur à plan vitre, le capteur à tube, le capteur sous vide… Ils n’ont pas tous le même rendement et ne coûtent pas tous le même prix.

Ici je ne vous parle que du matériel. Pour avoir une estimation de l’investissement complet, il faut aussi prendre en compte les coûts d’installation.

Combien coûte l’installation d’un chauffe-eau solaire ?


L’installation d’un chauffe-eau solaire demande des compétences solides dans trois métiers différents : 

  • le plombier (pour raccorder les bonnes canalisations) et 
  • le chauffagiste (pour effectuer les branchements à votre réseau) 
  • l’installateur solaire (pour dimensionner l’installation en fonction de vos besoins)

En fait, vous devez faire appel à un professionnel certifié Quali’Sol.
Il faut donc penser à ajouter un coût pour la main-d’œuvre  : 

Note : ces tarifs sont à titre indicatif. Ce sont une moyenne provenant de différentes sources et peuvent évoluer.

C’est très important de faire appel à un installateur qualifié. Sans ça, vous n’êtes pas éligible aux aides de l’État. Et vu ce que vous pouvez toucher, ce serait dommage de s’en passer.

À quelles aides ai-je le droit pour diminuer le prix d’un chauffe-eau solaire ?


Il existe plusieurs subventions, elles ne sont pas toutes cumulables entre elles. 

Je vous ai préparé un tableau pour que ce soit plus clair :


Je vous laisse maintenant jeter un œil aux montants : 


Si vous voulez avoir toutes les conditions pour toucher ces montants vous pouvez cliquer ici. Ça va vous donner un accès à un pdf qui résume toutes les démarches à entreprendre. 

Sinon vous pouvez aussi décrire votre situation dans les commentaires. Je vous donnerai toutes les infos pratiques pour accéder à vos aides.

Un autre montant très intéressant à connaître, c’est celui de vos futures économies.

Combien on économise avec un chauffe-eau solaire ?


En gros, vous pouvez couvrir jusqu’à 70% de vos besoins énergétiques. Sur une facture moyenne de 375 € par an, ça fait déjà 220 € d’économie. 

Bon là encore ça dépend de plusieurs facteurs : 

  • vos habitudes de consommation 
  • le taux d’ensoleillement de votre région 
  • du modèle de capteur thermique choisi 
  • la fiabilité de votre matériel 

Le chauffe-eau solaire vous permet de réaliser des économies.
Le chauffe-eau solaire vous permet de réaliser des économies.

En fait, pour être sûr(e) de faire le maximum d’économie, je vous conseille de passer par un pro. Avec un installateur qualifié, votre projet sera forcément sur-mesure. 

Un projet adapté à vos besoins sera forcément rentable. Encore un conseil : demandez plusieurs devis. 

Devis pour chauffe-eau solaire : Ce qu’il faut savoir


Avant de vous lancer, demandez au moins trois devis. 

Comme ça vous verrez rapidement si l’équipement qu’on vous propose est facturé au prix juste. 

En règle générale c’est un service gratuit. Les entreprises ne font pas payer pour réaliser des études de rentabilité (du moins, nous on ne le fait pas). 

Après bien évidemment, assurez-vous que tout apparaisse bien sur les documents : 

  • garanties
  • contrat de maintenance 
  • spécificité sur le matériel (capacité en litres, marque et puissance des capteurs thermiques, …) 
  • date de début des travaux (estimation pour une date de fin) 

Vous avez maintenant les chiffres principaux pour le prix d’un chauffe-eau solaire. Je vous propose de faire un petit résumé pour finir en beauté. 

Ce qu’il faut retenir du prix d’un chauffe-eau solaire : 


Vous avez vu les données chiffrées dans les tableaux. Les prix varient en fonction du système que vous allez choisir.  La plupart du temps, une installation ne dépasse pas les 10 000 €. 

Bien sûr, ça dépend de vos besoins. 

La rentabilité elle dépend des économies que vous allez faire.

Quoi qu’il en soit, investir dans une énergie renouvelable ne peut être que bénéfique. Vous allez faire du bien à votre portefeuille et à la planète.  

Pensez à l’option photovoltaïque. En étant en autoconsommation avec un cumulus électrique, vous réduisez plusieurs postes de dépenses.

D’ailleurs si vous vous chauffez à l’électricité, rien ne sert d’installer un chauffe-eau solaire thermique.

Je vous le redis encore une fois : la section commentaire est à vous. Je serai ravi de vous aiguiller pour trouver avec vous le meilleur prix. 


Pour aller plus loin … Est-ce que ça vaut le coup d’acheter un kit CESI ?


Pour ne pas payer trop cher, la solution du kit CESI revient souvent. 

Vous recevez l’équipement chez vous et vous n’avez plus qu’à tout installer. C’est justement parce que vous n’avez pas de main-d’œuvre à payer que c’est moins cher. 

L’achat peut paraître intéressant. 

Attention, vous faites une croix sur les aides de l’État. Seules les installations réalisées par un installateur certifié, sont éligibles aux subventions

Vous prenez aussi le risque de mal dimensionner votre installation. Pire encore, vous prenez le risque d’abîmer votre matériel.  

Si vous avez pris une décision, et que vous voulez vraiment vous passer d’un installateur, un conseil : n’installez pas vos capteurs en toiture.

Si vous endommagez votre toiture, vous n’êtes pas couvert(e) pour les réparations. Je vous recommande vivement de poser les panneaux solaires au sol dans votre jardin.

Il faut bien peser le pour et le contre. Les deux solutions ont leurs avantages…

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong. Check all fields.