Faire des économies

La consommation d’énergie d’un logement impacte le budget de son habitant. La moyenne

nationale est de 3 842 kWh par an et par logement, soit environ 12,93 €/mois. La

consommation d’énergie la plus élevée est celle du chauffage, suivie par l’électricité.

La consommation électrique d’un logement est fonction de plusieurs facteurs : 

  • Les habitudes de son occupant, 
  • Les matériaux des parois extérieures, 
  • La qualité des isolants, 
  • Les performances énergétiques des équipements électroménagers,
  • Le système de chauffage, 
  • L’éclairage et les équipements électroniques.

La consommation d’énergie d’un logement peut être améliorée en faisant des travaux de

rénovation, en choisissant des équipements électroménagers performants ou en utilisant des énergies renouvelables.

Comment suivre sa consommation ?

Plusieurs équipements électriques, dont les compteurs d’énergie, permettent de connaître sa consommation d’énergie à un moment donné. Ces équipements sont généralement installés

dans le séjour, la cuisine ou le salon. Les compteurs d’énergie, les plus utilisés, affichent la

consommation d’énergie en kWh par heure, et permettent donc de connaître l’énergie

consommée pour chaque appareil électrique.

Les compteurs d’eau et d’énergie permettent de suivre les consommations d’électricité et d’eau de chaque robinet ou équipement de la maison. Les équipements connectés, les plus récents, permettent de connaître sa consommation d’énergie en temps réel, afin de pouvoir agir en

conséquence en cas de dépassement de la consommation.

Comprendre ses factures d’énergie

Pour la plupart des consommateurs d’énergie, le premier contact avec les factures d’énergie se fait par les relevés de compte. Les factures sont envoyées au nom du titulaire du compte, qui est souvent le propriétaire ou locataire du logement.

En moyenne, un logement consomme environ 3800 kWh par an. Cela représente environ 8% du budget énergétique d’un ménage. Ainsi, une maison qui consomme 10 000 kWh par mois a un budget annuel d’énergie de 2 040 €.

Les factures d’énergie sont divisées en deux parties : la part fixe et la part variable. La part fixe est la même tous les mois, c’est-à-dire que les mêmes recettes payent les mêmes sommes, même si les consommations sont plus ou moins importantes. La part variable, quant à elle, varie selon la consommation du logement, et peut donc aider les habitants à avoir une idée de la consommation d'électricité et de gaz du logement.

Agir en changeant ses habitudes de consommation

Les principaux postes de consommation d’énergie dans un logement sont la chaleur, l’eau

chaude sanitaire et les équipements électroménagers. C’est pour cela que les actions les plus efficaces en termes de consommation d’énergie sont celles qui concernent ces postes.

Il existe plusieurs moyens de réduire ses consommations d’énergie, chacun étant efficace dans un logement donné et en fonction des habitudes de chaque ménage.

Pour optimiser sa consommation d’énergie, on peut commencer par les actions les plus simples :

  • Installer des ampoules à basse consommation, des radiateurs à économie d’énergie,
  • Utiliser les sèche-linge et lave-vaisselle le moins souvent possible,
  • Faire attention à la température de l’eau chaude sanitaire,
  • Se lancer dans des travaux de rénovation, de votre pompe à chaleur par exemple, car l’énergie utilisée est renouvelable et gratuite, et les différents composants de l'appareil sont peu énergivores,
  • Utiliser les modes de cuisson adaptés,
  • Installer des volets roulants,
  • Utiliser les équipements électroménagers intelligemment,
  • Chauffer son logement en mode chauffage électrique plutôt qu’en mode chauffage gaz,
  • Fermer ses radiateurs dès qu’on quitte sa maison, d’autant plus qu’il est possible de les programmer pour se mettre à la température souhaitée pendant la nuit,
  • Chauffer son eau sanitaire à 60°C au maximum,
  • Surveiller sa consommation d’électricité et de gaz.

Cet article a été validé par
Léna
Rédactrice web
LinkedIn
YouTube
YouTube

Léna est adjointe à la Direction Commerciale de Nouvel'R Énergie. Elle suit de près tous les dossiers d'installation depuis plus de 4 ans. Son expertise sur le photovoltaïque s'étend de la technique à l'administratif.