Interdiction chaudière gaz en rénovation : Comment faire ?

Rénover une habitation n’est pas toujours simple.

Vous souhaitez continuer à vous chauffer au gaz ? 

Dans ce guide, je fais le point avec vous sur :

  • les habitations qui sont concernées par l’interdiction d’installer une chaudière au gaz
  • l’installation encore possible d’une chaudière au gaz dans l’existant
  • la possibilité d’une prochaine interdiction d’utiliser ce combustible dans l’ancien
  • les substituts à votre chaudière
  • et enfin sur les aides pour changer de mode de chauffage et remplacer votre chaudière gaz

On voit d’abord ensemble dans quelles habitations il n’est plus possible d’installer une chaudière au gaz.

Interdiction des chaudières au gaz : pour quels logements ?

Les constructions neuves : une RE 2020 très exigeante

La nouvelle RE 2020 interdit d’utiliser le gaz dans les bâtiments neufs.

Pourquoi ? Parce que le gaz est une énergie fossile, donc non renouvelable.

Et son utilisation émet beaucoup de dioxyde de carbone, trop pour participer à la lutte contre le dérèglement climatique.

Les maisons d’aujourd’hui doivent avoir recours aux ressources renouvelables.

Petite exception : le permis d’aménager

Votre bien est situé dans un lotissement raccordé au gaz ? Son permis d’aménager a été accordé avant le 1er janvier 2022 : vous pourrez encore utiliser ce mode de chauffage.

Attention, ce n’est valable que si le permis de construire est déposé avant le 31 décembre 2023.

Vous pourrez donc vous chauffer et produire de l’eau chaude sanitaire à l’aide d’une chaudière THPE.

Les chaudières THPE sont des appareils à très haute performance énergétique.

Ce label vous garantit un excellent rendement.

Le gaz bientôt interdit en rénovation ?

Dans l’ancien, seules les chaudières au charbon et au fioul sont interdites en France.

Interdit dans le neuf seulement, le gaz devrait suivre l’exemple.

Mais les lois évoluent. On peut s’attendre à sa disparition dans l’ancien dans les prochaines années.

L’Etat a conscience que rénover un bien est souvent compliqué et coûteux. 

Votre maison est ancienne et votre chaudière au gaz est en panne ?

Oui, vous pouvez la remplacer par une autre chaudière au gaz. 

En tout cas pour l’instant, en attendant la prise de nouvelles mesures.

Non au gaz dans les constructions et oui dans l’ancien, pourquoi cette différence ?

Rénovation : pourquoi les chaudières au gaz sont encore autorisées dans l’ancien

Rénover son habitat, c’est souvent une affaire de contraintes.

Contraintes techniques ou architecturales, changer de mode de chauffage peut être compliqué. Et coûteux, malgré les aides financières.

Les chaudières au gaz sont interdites dans le neuf mais autorisées dans l’ancien. Elles sont souvent la solution la plus pratique dans l’existant. 

A l’inverse du neuf qui laisse le choix des équipements et du mode de chauffage, l’ancien est compliqué à rénover.

L’Etat est un peu plus souple avec les propriétaires d’habitats anciens.

Je vous explique juste que vous pouvez continuer à vous chauffer au gaz dans l’ancien.

Chaudière au gaz en panne : est-il possible de la remplacer ?

Votre chaudière est en panne ? Elle montre des signes de faiblesse ?

Bonne nouvelle : pour l’instant, il est encore possible de la remplacer par une autre chaudière à gaz. 

Mais à certaines conditions :

Les chaudières THPE

La chaudière THPE est une chaudière à très haute performance énergétique.

Autorisée pour rénover un logement existant, elle vous fera économiser sur vos factures d’énergie.

Son efficacité énergétique saisonnière, très précise, est d’au moins 92 %.

Elle produit moins de chaleur qu’une chaudière normale pour obtenir autant d’eau chaude.

Attention, la réglementation évolue

Les lois évoluent vite. Loi Climat et résilience, RE 2020, on entend tous les jours parler de transition énergétique.
Dans le secteur du bâtiment et de la construction, cela se traduit par de nouvelles mesures prises régulièrement.

Investir dans une chaudière au gaz THPE est encore possible dans les constructions anciennes.

Mais demain ? 

Aucune certitude. L’avenir de ce type de chauffage est incertain dans un contexte de réfection immobilière.

Vers une interdiction totale des chaudières gaz ?

Pour l’instant, la réglementation n’est valable que pour les constructions neuves. Pas question pour autant de supprimer les installations dans l’ancien.

Mais je vous conseille de choisir un nouveau mode de chauffage moins consommateur d’énergie si vous rénovez votre maison.

On imagine facilement que, comme le fioul, le gaz risque d’être interdit dans l’existant prochainement.

Les alternatives au chauffage au gaz

Le gaz a déjà disparu du neuf. Son utilisation sera peut-être bientôt amenée à disparaître dans les bâtiments plus anciens.


D’autres solutions comme les pompes à chaleur existent pour se chauffer ou pour avoir de l’eau chaude.

Je vous explique lesquelles après.

Attention à investir dans des équipements à faible impact carbone.
On l’a vu, les exigences de l’Etat évoluent vite, mais toujours dans un sens : réduire l’empreinte carbone des bâtiments.

La solution ? Sans hésiter les énergies renouvelables.

Je vous explique juste après par quoi remplacer votre chaudière.

On fait ensemble le point sur la pompe à chaleur, alternative de choix.

Se chauffer autrement

Les PAC sont écologiques.

Elles consomment moins qu’une installation électrique. Elles sont aussi plus performantes qu’une chaudière biomasse qui fonctionne au bois.

Elles puisent les calories dans la nature, et vous font réaliser de sacrées économies.
Utiliser une pompe à chaleur peut faire baisser votre facture d’énergie d’environ 60 %.

Facile d’entretien, les PAC sont une bonne solution.

PAC air / air, PAC air / eau, PAC eau/ eau, je fais le point avec vous sur les différents modèles.

  • La pompe à chaleur air / air

Vous habitez une région au climat plutôt doux et votre habitation a une bonne isolation ? La PAC air / air est adaptée à votre logement.

Pourquoi investir dans une PAC air / air ? Ses avantages sont nombreux :

  • cette PAC est la moins chère du marché à l’installation,
  • elle sait s’adapter à vos besoins selon la disposition de vos pièces,
  • elle est réversible. Elle vous assure un confort thermique autant en hiver qu’en été.

  • La pompe à chaleur air / eau

La PAC air / eau capte les calories de l’air extérieur pour les restituer à votre chauffage. Quels sont ses atouts ?

  • elle n’est pas chère à l’installation,
  • elle s’adapte à votre habitat, surtout si vous rénovez et que vous êtes équipé d’un chauffage central,
  • elle est réversible. Chauffer ou refroidir, les deux sont possibles à un prix intéressant.

  • la pompe à chaleur eau / eau

La PAC eau / eau est un système géothermique. Elle puise les calories dans les nappes souterraines.

Elle nécessite un puits et une pompe, et son installation est coûteuse. Mais ce moyen est intéressant si vous avez un grand terrain, et des nappes phréatiques suffisamment remplies.

Les avantages de la PAC eau / eau ?

  • elle est économique
  • elle est très performante
  • elle est réversible

Toutes ces pompes à chaleur sont finançables grâce aux aides publiques.


Je vous en parle juste après avoir vu comment chauffer de l’eau sans utiliser de gaz et sans émission de CO2.

On vient de le voir, il est possible de se chauffer grâce aux énergies renouvelables.
Installer une pompe à chaleur, dans les constructions récentes ou dans l’ancien, est une solution idéale.

Mais comment obtenir de l’eau chaude sans recours au gaz ? Je vous parle maintenant du ballon thermodynamique.

La production d’eau chaude sanitaire sans gaz

Le ballon thermodynamique : un moyen écologique. Un chauffe-eau thermodynamique est en réalité une pompe à chaleur air / eau équipée d’un ventilateur et d’un ballon à accumulation.

Alors pourquoi installer un ballon thermodynamique ?

  • Il respecte l’environnement : aucune pollution n’est rejetée. En utilisant l’air ambiant, le ballon thermodynamique privilégie les énergies renouvelables.
  • Il consomme peu d’énergie. Le prix du gaz est en hausse, et votre ballon thermodynamique fera baisser vos factures d’énergie.
  • Il n’est pas très cher, ni à l’achat ni à l’installation,
  • Installé par un artisan qualifié RGE, il est éligible aux aides financières.
  • Le ballon thermodynamique fait partie des solutions vertes pour rénover votre bien immobilier. Il ne rejette pas de CO², c’est-à-dire de dioxyde de carbone. 

Du coup, l’Etat le classe parmi les équipements éligibles aux aides publiques.

 

Encore autorisé par l’Etat dans une construction ancienne, le gaz disparaît du parc immobilier neuf. La loi se complexifie. Aucune date n’est fixée mais un jour prochain, le gaz sera certainement interdit dans les bâtiments existants.

Changer de système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, c’est un vrai budget.

Quels sont les dispositifs financiers qui peuvent vous aider à laisser tomber le gaz pour vous chauffer autrement ? Je vous explique ça maintenant.

Dire adieu au gaz grâce aux aides financières

Vous rénovez votre logement et changez votre chaudière ? 

Des aides peuvent être demandées pour remplacer une chaudière gaz.

MaPrimeRénov’

Vous occupez votre logement ou vous le louez ? 

Selon vos revenus, ce coup de pouce de l’Etat peut financer en partie l’achat et l’installation :

  • d’une nouvelle chaudière à gaz mais THPE
  • d’une pompe à chaleur air / eau ou eau / eau

Vous pouvez même avoir un Bonus de 1.000 € et changer votre chaudière en allégeant votre budget.

CEE

Les Certificats d’Economie d’Energie s’appliquent à l’ensemble des logements, maisons ou appartements. 

Les fournisseurs d’énergie sont obligés par l’Etat à fournir ces subventions. Les CEE peuvent vous aider à financer le remplacement de votre système de chauffage.

Vous investissez dans une pompe à chaleur ou un ballon thermodynamique ? Les CEE sont attribués par tous les fournisseurs.

Le Coup de Pouce Chauffage

Ce dispositif fait partie des CEE. Cette prime est distribuée sous forme de chèque en fonction de vos revenus. Remplacer sa chaudière fait partie des travaux éligible à cette prime.

Aides locales

En plus des aides nationales, il existe des aides locales pour financer le remplacement de votre chaudière par du matériel qui produit peu d’émissions dangereuses et a peu d’effet sur la planète. 

Je vous conseille de vous rendre sur la page de l’ANIL.

Attention, pour bénéficier de ces avantages financiers, votre installateur doit être qualifié RGE, reconnu garant de l’environnement.

Rénovation et chaudière au gaz, ce qu’il faut savoir

Vous savez maintenant que :

  • Non, le gaz n’est pas autorisé dans un logement neuf. La RE 2020 interdit aux propriétaires de constructions neuves de s’équiper au gaz,
  • et oui, vous pouvez continuer à vous chauffer avec votre vieille chaudière dans l’existant.

Vous avez le droit de réparer une chaudière au gaz en panne. Vous pouvez aussi la remplacer par une nouvelle chaudière à gaz si elle est à très haute performance énergétique ou THPE.

Mais la loi évolue, et ce moyen de chauffage sera peut-être bientôt interdit en rénovation.

Des solutions existent pour trouver des alternatives au chauffage et à la production d’eau chaude.

Les pompes à chaleur et les ballons thermodynamiques sont sans aucun doute une excellente solution. En utilisant les énergies dites renouvelables, ces appareils produisent moins de dioxyde de carbone.

Le gouvernement encourage les ménages à abandonner les énergies fossiles. Les coups de pouce financiers, publics ou privés, participent au remplacement de votre chaudière.

Ce texte a été validé par
Lola

Lola est responsable de notre chaîne Youtube. Le secteur des économies d'énergie n'a plus aucun secret pour elle. C'est avec bienveillance qu'elle vous partage les meilleures astuces pour faire un max d'économies.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.