Comment bien optimiser le taux d’autoconsommation de son installation photovoltaïque ?

Autoconsommation ou vente ? C’est souvent un véritable dilemme lorsque l’on a installé ses panneaux solaires sur son toit. Alors, pour vous aider à faire votre choix, il est essentiel que vous compreniez ce que recouvre exactement le taux d'autoconsommation. Il est aussi important de savoir comment il est possible d’optimiser ce taux. 

Voici donc les points que je vais traiter : 

  • Qu’est-ce que le taux d’autoconsommation photovoltaïque ?
  • Le calcul du taux d’autoconsommation photovoltaïque
  • La différence avec le taux d’autoproduction 
  • Comment optimiser le taux d’autoconsommation photovoltaïque ?

Pour débuter, je vais vous expliquer ce qu’est exactement le taux d'autoconsommation photovoltaïque. 

Qu’est-ce que le taux d’autoconsommation photovoltaïque ?

Le taux d'autoconsommation est le rapport entre l'électricité que vous produisez grâce à vos panneaux solaires, et que vous consommez, et le total de votre production électrique. 

Il faut le savoir, il existe en effet 3 façons d’utiliser votre production d’électricité solaire :

  • Vous pouvez enfin vendre la totalité de votre production d’énergie solaire. 

Ces 3 manières de consommer votre énergie solaire ont évidemment un taux d'autoconsommation différent. Et si vous arrivez à consommer sur place toute l'énergie que vous produisez, ce que l’on appelle l’autoconsommation totale, eh bien vous aurez un taux d'autoconsommation de 100%.

Voyons à présent comment se calcule ce taux d’autoconsommation.

Comment calculer le taux d’autoconsommation photovoltaïque ?

Pour calculer votre taux d’autoconsommation photovoltaïque, sachez que la formule est la suivante : c’est la consommation d’électricité solaire divisée par la production d’électricité de votre installation photovoltaïque que vous multipliez par 100.

Si vous le voulez bien, prenons un exemple : 

Vous produisez 4 000 kWh par an grâce à vos panneaux solaires. Votre consommation d’énergie solaire est de 1 500 kWh par an. Votre taux est alors de :

1 500 ÷ 4 000 X 100 = 37,5%

 

Sans batterie additionnelle, sachez que le taux d'autoconsommation est effectivement le plus souvent compris entre 30 et 50 %. 

Attention, il ne faut pas confondre ce taux d’autoconsommation avec le taux d'autoproduction. Voyons de quoi il s’agit.

La différence avec le taux d’autoproduction

En effet, de son côté, le taux d’autoproduction est la part d'électricité que vous produisez sur votre lieu d'habitation par rapport à ce que vous captez sur le réseau. Autrement dit, le taux d'autoproduction est le niveau d’autonomie de votre maison en électricité. 

Pour calculer votre taux d’autoproduction, je vous précise que la formule est la suivante : la consommation d’électricité solaire divisée par la consommation d’électricité totale que vous multipliez par 100.

Ainsi, si votre consommation annuelle d'électricité est de 7 500 kWh et que votre consommation d’énergie solaire est de 4 000 kWh alors votre taux d’autoproduction est alors de :

4 000 ÷ 7 500 X 100 = 53%

Dans ce cas, cela signifie que vous produisez 53% de l’énergie que vous consommez.

Voyons à présent comment vous pouvez optimiser votre taux d'autoconsommation photovoltaïque. 

Comment optimiser le taux d’autoconsommation photovoltaïque ?

Sachez que vous pouvez grandement améliorer votre taux d’autoconsommation photovoltaïque grâce à quelques astuces. Parmi elles : 

  • Votre taux est bas, car vous ne pouvez pas stocker votre énergie électrique. En effet, celle-ci n’est pas forcément produite par vos panneaux solaires lorsque vous avez le plus besoin d'électricité. Je pense à la nuit avec l'éclairage et lorsque l'ensoleillement n’est pas au rendez-vous avec le chauffage. Ajouter des batteries vous permettra donc d’augmenter votre autonomie et de faire baisser votre facture énergétique.  

  • Il peut aussi être judicieux d’installer des thermostats sur vos radiateurs électriques ou votre plancher chauffant (circuit d’eau chaude). La température de vos pièces sera constante. Vous éviterez les pics de consommation d’énergie, le soir par exemple.

  • Installer de la domotique sur vos panneaux solaires peut aussi être une bonne idée. Ainsi, vous verrez votre production électrique en temps réel. L'avantage ? Lancer ou pas des appareils électroménagers très énergivores comme la machine à laver. En d'autres termes, avec la domotique, vous adaptez votre consommation à votre production.

  • Enfin, je vous rappelle qu’il est aussi important de bien dimensionner votre installation photovoltaïque. Pourquoi ? Tout simplement afin de pouvoir produire suffisamment d’électricité pour couvrir une bonne partie de vos besoins. En effet, en sous-dimensionnant la puissance de votre installation, votre consommation sera toujours supérieure à votre production solaire, quoi que vous fassiez. 

Pour bien dimensionner votre installation, je vous conseille de faire appel à un spécialiste RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). Un spécialiste qui vous permettra aussi de financer vos panneaux solaires avec les aides de l'État.  

Résumons ce guide pratique. 

Le taux d'autoconsommation photovoltaïque, en résumé

Voici ce qu’il faut retenir de ce guide pratique :

  • Le taux d'autoconsommation est le rapport entre l'électricité que vous produisez grâce à vos panneaux solaires (et que vous consommez) et le total de votre production électrique. 

  • Pour calculer votre taux d’autoconsommation photovoltaïque, la formule est la suivante : la consommation d’électricité solaire divisée par la production d’électricité de votre installation photovoltaïque que vous multipliez par 100.

  • Le taux d’autoproduction est la part d'électricité que vous produisez sur votre lieu d'habitation par rapport à ce que vous captez sur le réseau. 

  • Pour calculer votre taux d’autoproduction, la formule est la suivante : la consommation d’électricité solaire divisée par la consommation d’électricité totale que vous multipliez par 100.

  • Pour améliorer le taux d’autoconsommation photovoltaïque, il est important d’ajouter des batteries, d’installer des thermostats et de la domotique et de bien dimensionner son installation photovoltaïque.

J’espère avoir répondu à vos questions sur le taux d'autoconsommation photovoltaïque. Si vous avez d’autres interrogations, faites-en part dans les commentaires afin que je vous réponde au plus vite. 

Je suis aussi à votre disposition pour vous proposer des devis. N’hésitez pas à faire vos demandes et à nous laisser vos coordonnées en cliquant ici.

Cet article a été validé par
Damien
Responsable Technique
LinkedIn
YouTube
YouTube

Damien bénéficie de plus de 15 ans d'expérience dans le secteur du photovoltaïque. Il occupe le poste de Directeur Technique National et supervise tous les chantiers d'installation de panneaux solaires pour Nouvel'R Énergie.