Appel gratuit 09 88 99 98 00
Être rappelé(e)

Chauffe-eau solaire : Le guide complet

Le chauffe-eau solaire, comment ça fonctionne ? Combien ça coûte ? Quelles sont les économies à réaliser ?

On répond à toutes vos questions ici.

Le chauffe-eau solaire permet d'avoir de l'eau chaude gratuitement

Le saviez-vous ?

Le chauffe-eau solaire peut aussi fonctionner avec des panneaux photovoltaïques 

Découvrez vos économies réalisables

Je veux une simulation gratuite

Chauffe-eau solaire : comment ça fonctionne ?

Le chauffe-eau solaire, comme son nom l’indique, permet de monter l’eau en température grâce à l’énergie du soleil. Pour que cette magie opère plusieurs systèmes ont été pensés et conçus pour toujours mieux exploiter cette ressource durable.

Si vous vous êtes déjà penché(e) sur le sujet, vous avez dû trouver toutes sortes d’informations sur les panneaux solaires thermiques. C’est-à-dire des capteurs qui produisent uniquement de la chaleur. Ce n’est pas le seul panneau solaire qui permet d’obtenir de l’eau chaude.

J’aimerais attirer votre attention sur une autre possibilité : le photovoltaïque, la production d’électricité grâce au soleil. Cette solution n’est pas assez proposée et permet pourtant de faire beaucoup d’économie.

Je vous propose donc d’aborder les différentes solutions qui s’offrent à vous dans ce guide.
Pour le moment, voyons ce qu’il est possible de faire avec le photovoltaïque.

Un foyer tout électrique ? Le chauffe-eau solaire photovoltaïque est plus adapté

Vous faites peut-être partie de ces nombreux Français qui fonctionnent au tout électrique. Si oui, sachez que vos dépenses en eau chaude représentent au minimum 30% de votre facture d’électricité.

Dans cette situation, opter pour une production d’eau chaude solaire est un choix tout à fait judicieux.

Comme je vous l’ai annoncé plus haut, il est possible d’installer des panneaux solaires photovoltaïques pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Nouveau call-to-action

Le fonctionnement d’un chauffe-eau solaire photovoltaïque

Le principe est simple : vos panneaux solaires vont produire de l’électricité, cette électricité va alimenter votre chauffe-eau.

Votre chauffe-eau va donc consommer en priorité l’énergie qui viendra de vos panneaux et non plus du réseau public. Vous augmenterez ainsi votre taux d’autoconsommation et donc la rentabilité de votre installation photovoltaïque.

Il suffit de le déclencher en pleine journée et non plus la nuit pendant vos heures creuses, lorsque vos capteurs solaires produisent de l’énergie.

D’ailleurs vous pouvez tout à fait inverser vos heures pleines et creuses. Il suffit de demander à votre fournisseur de programmer les heures creuses en pleine journée (quand vous n’utilisez pas l’électricité du réseau public).

Si jamais il n’y a pas assez de soleil en journée votre chauffe-eau sera alimenté par le réseau pendant les heures creuses que vous avez définies. Dans ce cas il consomme une énergie à tarif réduit auprès de votre fournisseur.

Vous pouvez vous rendre ici pour consulter les plages horaires disponibles dans votre commune.

Le chauffe-eau solaire photovoltaïque, est-ce que c’est rentable ?

C’est là l’un des principaux avantages du photovoltaïque. Car ce qui est pratique en France, c’est qu’on bénéficie d’un taux d’ensoleillement moyen très correct même s’il y a évidemment une différence entre le nord et le sud.

Mais quand il s’agit de produire de l’eau chaude, une installation de panneaux solaires peut s’avérer plus rentable dans le nord. Pourquoi ? Parce qu’il fait plus froid et que des panneaux photovoltaïques développeront plus d’énergie car ils fonctionnent avec les photons de la lumière du soleil.

Au contraire des panneaux thermiques qui se servent des rayons UV pour fonctionner. Ajoutons que les besoins d’eau chaude s’étendent sur une plus grande période de l’année, donc on fait plus d’économie.

Attention pour parler d’une solution rentable, il faut qu’elle soit achetée au prix juste. Un projet bien dimensionné, donc adapté à vos besoins, et pas trop cher sera forcément rentabilisé.

Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire photovoltaïque ?

Pour faire fonctionner un chauffe-eau électrique, une installation de 3kWc en autoconsommation sera largement suffisante. Vous pourrez même alimenter d’autres appareils électriques pour maximiser vos économies.

Je vous ai préparé un tableau qui vous indique les prix à ne pas dépasser :

kWcNe doit pas dépasserLes Prix Nouvel'R
3 kWc9 000 €5 329 €
6 kWc12 000 €10 254 €
9 kWc18 000 €11 973 €
Les aides de l'État sont déduites des prix affichés.

Je vous parle un peu plus bas des aides qui sont disponibles pour installer un chauffe-eau solaire. Une partie de votre investissement est financée par l’État, en plus de ça, avec le photovoltaïque vous n’avez pas de coût d’entretien à prévoir.

C’est donc une solution qui allie économie et écologie.

Chauffe-eau solaire avec ballon thermodynamique

Comme nous l’avons vu la production d’eau chaude par le biais du photovoltaïque est totalement rentable. Maintenant si c’est l’aspect écologique qui vous motive, voici une solution qui est faite pour vous.

L’alliance du photovoltaïque et du ballon thermodynamique.

En fait, le ballon thermodynamique produit déjà de la chaleur de façon écologique à lui seul. Son fonctionnement est très simple : il utilise les calories, donc de l’énergie, qui est présente dans l’air ambiant.

Un ballon thermodynamique permet de faire de l'eau chaude avec du photovoltaïque

Exemple d’un chauffe-eau thermodynamique

Bien que le système soit performant, le ballon a tout de même besoin d’une source d’électricité. C’est là qu’interviennent les panneaux photovoltaïques. Ils fournissent le ballon en électricité, ainsi votre eau n’est chauffée qu’avec des énergies renouvelables.

Prix d’un chauffe-eau thermodynamique

Bien que cette solution semble économe, il faut se poser les bonnes questions avant de sauter le pas.

L’investissement peut-être viable, la durée d’amortissement dépend de 3 facteurs :

  • La consommation actuelle de votre chauffe-eau électrique
  • Le prix du nouveau chauffe-eau à installer
  • Le gain de performance

Pour ce qui est de la performance il faut se référer au COP (coefficient de performance). Le COP c’est le nombre de kWh de chaleur que vous pouvez produire avec 1 kWh d’électricité. Plus le coefficient est élevé et plus votre chauffe-eau est économe.

Si votre logement est déjà équipé d’un chauffe-eau électrique qui fonctionne bien, ce ne sera pas forcément rentable de le remplacer par un ballon thermodynamique.

Le chauffe-eau solaire thermodynamique est-il rentable ?

Comme nous l’avons vu plus haut ce système est plus coûteux que les chauffe-eau standards. Pour qu’il soit rentable, il faut que votre consommation d’eau chaude soit vraiment importante. Si vous vivez seul(e) ou à deux, cette solution ne sera pas optimale pour faire des économies.

Nous venons de voir la première solution pour produire de l’eau chaude avec le soleil. Voyons ce qu’il en est côté panneau thermique.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire thermique ?

Quand l’on parle de “chauffe-eau solaire” on l’associe très souvent au capteur solaire thermique. Le capteur solaire thermique permet de produire de la chaleur grâce au rayon UV, il permet donc de chauffer votre eau sanitaire.

Voyons tout de suite le fonctionnement des différentes installations possibles.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à pompe électrique

Ce système fonctionne grâce à un panneau solaire thermique, une pompe de circulation et un ballon de stockage.

Tout commence avec le panneau solaire thermique. Ce capteur est composé de plusieurs tubes remplis d’un fluide dit “caloporteur”. Ce liquide est capable de capter les calories qui sont présentes dans les rayons UV.

Les panneaux solaires thermiques permettent de produire de l'eau chaude

Exemple de panneaux solaires thermiques installés en toiture.

Une fois que le liquide est chaud, il est transmis au ballon de stockage (qui contient l’eau sanitaire) grâce à la pompe de circulation électrique. C’est à ce moment-là que l’eau présente dans le ballon profite de la température du fluide.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire à Thermosiphon

C’est à peu près le même système que ce que nous avons vu juste avant. À la différence qu’ici il est essentiel de placer le ballon au-dessus des panneaux.

Le phénomène de thermosiphon est très simple à comprendre. Lorsqu’un liquide est chaud il se dilate. Comme sa masse volumique est moins importante il remonte naturellement à la surface.

Replacé dans notre contexte voici ce que ça donne : Le liquide caloporteur est chauffé par le soleil, il remonte naturellement vers le ballon, une fois qu’il a transmis sa chaleur il refroidit. Lorsque le liquide est froid il descend vers le capteur solaire thermique.

Une fois qu’il est dans le capteur il bénéficie à nouveau des calories captées dans les rayons solaires.

En fait avec ce mode de chauffage, nous n’avons plus besoin d’installer une pompe électrique pour faire circuler le fluide caloporteur.

Le fonctionnement du chauffe-eau solaire monobloc

Dans les deux premiers schémas nous avons vu que les installations étaient composées de différents éléments (panneaux solaires, pompes électriques). Ici, on parle d’un seul bloc.

En fait, le ballon de stockage d’eau sanitaire et le panneau solaire thermique sont indissociables et installés sur le toit ou dans le jardin.

Le chauffe-eau monobloc produit de l'eau chaude grâce au soleil.

Voici la structure d’un chauffe-eau solaire monobloc.

Ici c’est aussi le phénomène de thermosiphon qui est utilisé puisque le ballon est placé au-dessus du capteur thermique. Du coup, on peut se poser la question, pourquoi existe-t-il différents systèmes ?

Voyons cela sous l’angle de l’efficacité.

L’efficacité du chauffe-eau solaire à pompe électrique

Ce système possède un très bon rendement thermique. Cependant, le bémol réside dans l’installation de la pompe électrique, celle-ci doit être alimentée et demande donc une ressource énergétique conséquente.

Il faut savoir que le soleil permet de préchauffer l’eau. Avec ce système vous avez donc besoin d’une première source d’énergie pour faire fonctionner la pompe, puis d’une deuxième pour faire monter l’eau à la température idéale.

Petit aparté, la température que vous pouvez atteindre grâce à l’énergie solaire dépend forcément de votre exposition, de la saison et de l’inclinaison des capteurs. En moyenne, on peut espérer entre 17 et 35 degrés.

Il faut donc bien comprendre que le chauffe-eau solaire thermique (sous toutes ses formes) est un chauffage d’appoint.

L’efficacité du chauffe-eau solaire thermique

Si les solutions thermiques vous intéressent davantage que les solutions photovoltaïques, il faut trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins. Je vous ai fait un résumé de l’efficacité de chacune des installations que je vous ai présentées.

L’efficacité du chauffe-eau solaire à thermosiphon

Dans ce modèle, il n’y a plus de pompe donc, pas besoin de deux sources d’énergie différentes. C’est un système performant puisque le fluide caloporteur n’a pas beaucoup de distance à parcourir entre le ballon et le capteur solaire.

En général, le ballon est installé dans les combles de votre maison et les capteurs thermiques sont positionnés sur le toit en partie basse. Avec cette configuration la déperdition de chaleur est mieux contrôlée (mais reste inévitable).

Un chauffe-eau solaire à thermosiphon permet de faire des économies.

Voici à quoi peut ressembler l’installation d’un chauffe-eau solaire à thermosiphon.

L’efficacité du chauffe-eau monobloc

Ici, nous retrouvons notre phénomène de thermosiphon, c’est donc également un système performant. Mais il y a un mais. Comme le ballon est installé avec les panneaux à l’extérieur de la maison, il n’est pas isolé.

Ce qui signifie que la nuit, sans isolation, l’eau qui est à l’intérieur du ballon va refroidir. L’hiver il sera donc plus compliqué de la maintenir à une température suffisamment haute.

Nos trois solutions sont performantes pour des chauffages d’appoint.
Il faut simplement prendre deux choses en compte. La question de stockage de l’eau chaude et les besoins énergétiques pour faire fonctionner l’installation.

Un élément très important qu’il ne faut pas négliger, c’est le prix. Je vous donne tout de suite les différents prix de ces trois installations.

Quel est le prix d’un chauffe-eau solaire thermique ?

Avant tout il faut se rendre compte des dépenses que représentent votre eau chaude.
Voici les tarifs que nous observons aujourd’hui :

Ressource Prix au mètre cube
Électricité entre 3 et 4 €
Fioul entre 3 et 5 €
Gazentre 2 et 3 €

Prix de l’eau chaude en fonction de l’énergie utilisée.

On peut donc faire de belles économies en installant un chauffage d’appoint écologique. Reste à savoir combien il faut investir, regardons de suite les prix.

Type d'installation Prix à ne pas dépasser
Chauffe-eau à pompe électrique 11 000 €
Chauffe-eau à thermosiphon 8 000 €
Chauffe-eau monobloc 6 000 €

Pour toutes ces informations vous devez bien sûr prendre en compte le nombre de litres à chauffer.

Dans les prix que je viens de vous communiquer je n’ai pas pris en compte les aides de l’État. Entre crédit d’impôt et prime, un projet de chauffe-eau solaire (qu’il soit thermique ou photovoltaïque) est très vite rentabilisé, on voit ça tout de suite.

Je n’ai pas non plus mentionné le coût de l’entretien. On en reparle un peu plus bas c’est un coût à additionner au prix global de l’installation.

Quelles sont les aides disponibles pour installer un chauffe-eau solaire ?

Vous avez dû entendre parler de différentes aides allouées pour l’énergie solaire. Je reviens sur ces subventions pour que ce soit bien clair pour vous. Je tiens à préciser que les subventions qui suivent sont dédiées aux panneaux solaires qui produisent de la chaleur.

Elles sont également valables pour le photovoltaïque à la condition qu’un système de gestion soit mis en place pour alimenter un chauffe-eau électrique.

Le crédit d’impôt pour le chauffe-eau solaire

On le voit écrit partout pourtant, il sera supprimé dès le début de l’année 2021. Si vous n’avez pas prévu d’installer une solution de chauffage écologique d’ici la fin de l’année 2020, ne comptez pas dessus.

Le CITE, c’est aussi comme ça que l’on le nomme, est remplacé par la prime rénov. Cette prime est maintenant disponible pour les ménages ayant des revenus intermédiaires. Seuls les ménages dits aisés n’y ont pas accès.

Elle regroupe le crédit d’impôt et les aides de l’ANAH (agence nationale de l’habitat) “habiter mieux agilité”.

Cette prime est donc accessible si vous voulez investir dans un mode de chauffage écologique. Elle est calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique que va apporter vos travaux à votre habitation.

En fonction de ces deux critères, plusieurs primes ont été mises en place : MaPrimeRénov’Bleu, Jaune, Violet, Rose. Cette aide est cumulable avec l’éco-prêt qui lui aussi est disponible pour l’installation d’un chauffe-eau solaire.

L’éco-prêt pour le chauffe-eau solaire

Un chauffe-eau solaire individuel, aussi appelé CESI, vous donne accès à l’éco-prêt. Comme son nom l’indique, c’est un prêt. Mais il a la particularité d’être à taux zéro, vous n’avez donc aucun intérêt à rembourser.

Pour obtenir ce prêt, il fallait, à l’époque, réaliser plusieurs travaux, isolation des combles ou pose d’un double vitrage. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, seule l’installation d’un chauffe-eau solaire suffit.

L’avantage de cette aide, c’est qu’elle est versée avant les travaux, contrairement aux autres qui vous seront allouées une fois votre chauffe-eau installé.

Les CEE pour le chauffe-eau solaire

Pour installer votre CESI à moindres frais, vous pouvez aussi compter sur les CEE (Certificats d’Economies d’Energie).

Ce système encourage les entreprises à installer des solutions de chauffage écologique. Elles collectent ainsi des CEE grâce à votre investissement qui se traduit en aide financière supplémentaire pour vous.

Le plus pratique dans tout ça, c’est que les CEE sont cumulables avec la primerénov’ et l’éco-prêt.

Une TVA à taux réduit pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

Vous pouvez aussi bénéficier d’un taux de TVA réduit, voici les taux qui s’appliquent en fonction des installations :

Caractéristiques Pourcentage de la TVA réduit
≤ 3 kWc10 %
Installation destinée à produire du chauffage5,5 %

Notez que pour obtenir toutes ces aides différentes conditions sont obligatoires :

  • Les travaux sont effectués sur votre résidence principale
  • Votre logement a été construit il y a plus de 2 ans
  • Les installateurs sont certifiés RGE.

Voilà pour ce qui était du financement. L’eau chaude solaire est devenue très accessible.

Des aides cumulables à la prime pour l’autoconsommation

Si vous faites le choix d’installer des panneaux photovoltaïques vous obtenez aussi la prime à l’autoconsommation. Comme l’installation est destinée à chauffer votre eau vous bénéficiez aussi de toutes les aides que j’ai citées plus haut. 

Voici les montants que vous pouvez toucher : 

Prix / kWcPuissance de l’installation (en kWc)Calcul (prix / kWc * puissance en kWc)Montant de la primeMontant sur une année
380 €≤ 3380 x 3 1 140 €1 140 : 5 = 228 €
280 €≤ 6280 x 61 680 €1 680 : 5 = 336 €
280 €≤ 9280 x 9 2 520 €2 520 : 5 = 504 €
180 €≤ 36170 x 36 6 120 €6 120 : 5 = 1 224 €

Vous pouvez en plus revendre votre surplus d’électricité non consommé, voici les tarifs de rachat :

Puissance de l'installation en kWcTarif de rachat
< 3 kWc0,1 €
< 9 kWc0,1 €
< 36 kWc0,06 €

Chauffe-eau solaire maison : quel est le coût d’entretien ?

Ce qui est plutôt pratique avec les panneaux solaires thermiques, c’est qu’ils ne demandent pratiquement pas d’entretien. C’est une affirmation que l’on peut lire sur beaucoup de sites.

Attention si vous habitez dans une région qui est exposée à de fortes variations de températures ce n’est plus la même histoire.

En fait, dès lors que vos panneaux subissent des variations de température trop importantes, la quantité du fluide va diminuer. Dans cette situation il faut faire vidanger et remplir vos tubes, ce qui est assez coûteux (entre 300 € et 600 €).

Sans parler de variations de température, il faut faire attention à ces points :

  • Surveiller la pression des fluides caloporteurs

Il ne s’agit pas de faire de la maintenance tous les 6 mois. Mais si vous installez des panneaux thermiques, vous pouvez faire vérifier les tubes tous les 2 ans.

  • Vérifier l’isolation de votre circuit hydraulique

Si votre circuit est bien isolé vous perdrez moins de chaleur, votre installation sera donc plus performante.

  • Vérifier l’état de la pompe électrique

Si vous avez opté pour une installation avec pompe électrique c’est elle qu’il faudra le plus souvent contrôler. C’est l’élément qui est le plus susceptible de tomber en panne.

En bref l’entretien va dépendre de votre environnement extérieur. Pour les panneaux photovoltaïques vous n’aurez aucun entretien à prévoir. C’est un élément que vous devez prendre en compte avant de faire un choix.

Comment choisir son CESI ?

Tout d’abord vous devez calculer votre besoin de production d’eau chaude. L’installation dépendra de la capacité de votre ballon de stockage.

Il faut compter à peu près 40 litres d’eau chaude par personne. Attention à ne pas surestimer vos besoins, si vous n’utilisez pas toute l’eau chauffée, elle va stagner et des bactéries vont se développer.

C’est en choisissant la capacité de votre ballon que vous serez en mesure de savoir combien de panneaux il vous faudra. Il faut aussi tenir compte de votre localisation, si vous habitez dans le sud vous aurez besoin de moins de panneaux solaires.

Pour vous donner un ordre d’idée il faut 2 panneaux solaires thermiques pour faire chauffer 200 litres d’eau dans les régions du sud de la France. Si vous êtes dans le nord pour la même contenance, il faudra installer 4 panneaux solaires thermiques.

Voyons les autres facteurs à prendre en compte.

L’exposition de votre maison

Dès lors que l’on parle de panneaux solaires (thermiques et photovoltaïques confondus) on parle d’une exposition plein sud. C’est en effet la meilleure exposition pour capter toute l’énergie du soleil. Ce n’est pas pour autant que les autres orientations ne sont pas rentables.

Il faut savoir qu’en France la différence d’orientation ne joue pas un rôle très important. Je vous explique pourquoi.

C’est une question de rayonnement diffus. Ici, nous ne bénéficions pas d’un rayonnement direct, ce qui veut dire que les rayons du soleil se reflètent avant de nous atteindre. Donc que vous soyez au sud à l’est ou à l’ouest vous ne recevrez pas plus de rayonnements directs.

La seule orientation à bannir est le Nord, si vous êtes exposé(e) nord, nord-est, nord-ouest, je vous déconseille d’installer des panneaux solaires qu’ils soient thermiques ou photovoltaïques.

Si votre exposition permet d’installer des panneaux solaires, vérifiez que l’emplacement soit bien dégagé, qu’il n’y ait pas de zone d’ombre.

Pour que votre chauffe-eau solaire fonctionne évitez les zones d'ombre

Les zones d’ombre impactent fortement le rendement des panneaux solaires.

L’inclinaison de votre toiture

Si l’installation que vous avez choisie nécessite la pose de panneaux sur toiture, il faudra prendre en compte la pente de votre toit. L’idéal pour un rendement maximal, c’est d’incliner vos capteurs solaires à 35°.

Si vous installez vos capteurs thermiques au sol vous serez libre de régler vous-même l’inclinaison.

L'inclinaison d'un panneau solaire thermique influe son rendement

L’inclinaison de vos capteurs peut varier de 20 à 40°.

Ce sont les points les plus sensibles pour assurer un bon rendement.

Maximiser les économies avec un système solaire combiné

Si vous désirez installer un chauffe-eau solaire pour faire des économies sachez que vous pouvez placer la barre un peu plus haute. En chauffant toute votre habitation au solaire vous réduisez encore plus vos factures énergétiques.

C’est le principe du système solaire combiné. Pour que ce soit réalisable il faut que votre logement soit chauffé par le biais d’un plancher chauffant ou de radiateurs avec circulation d’eau chaude.

Ainsi, toutes les sources de chaleur sont d’abord alimentées par l’énergie solaire avant d’être montées en température par une autre source énergétique.

Installer un chauffe-eau solaire : À qui faire appel ?

Nous avons vu à peu près tous les aspects du chauffe-eau solaire. Si votre mode de consommation est adapté à cette solution, vous devez savoir comment installer un chauffe-eau solaire chez vous.

Voyons les différentes alternatives.

Installer un chauffe-eau solaire en kit ?

Aujourd’hui il est possible de faire beaucoup de choses soi-même, le solaire n’échappe pas à la tendance. Vous pouvez donc acheter votre kit de chauffe-eau solaire et l’installer vous-même.

Ils sont en général beaucoup moins chers. Quel est l’avantage ? Vous ne payez pas la main-d’œuvre, par contre il faut posséder quelques bases avant de se lancer.

Si vous optez pour cette solution il faut savoir que vous ne serez pas éligible aux aides de l’État. La rentabilité peut donc être impactée. De plus en faisant appel à des installateurs qualifiés vous bénéficiez d’une étude de rentabilité, votre installation sera donc plus adaptée à vos besoins.

À quels professionnels confier l’installation d’un chauffe-eau solaire ?

Quand je vous ai parlé des aides, je vous ai expliqué qu’il fallait faire appel à des techniciens qualifiés RGE pour bénéficier des subventions.

La qualification RGE englobe plusieurs spécialités, si vous désirez installer du thermique il faudra contacter des installateurs certifiés RGE quali’sol. Pour du photovoltaïque ce sera RGE quali’pv.

Vous évitez une installation peu fonctionnelle en passant par des professionnels. En plus de ça le dimensionnement sera étudié par des connaisseurs ce qui vous évite les risques de surchauffe.

J’aimerais attirer votre attention sur la maîtrise de pose pour le thermique. En France nous ne sommes malheureusement pas assez formés. En fait pour installer un système thermique il faut avoir les aptitudes d’un technicien solaire et celles d’un plombier.

Aujourd’hui il n’existe pas assez de formations qui donnent accès aux aptitudes nécessaires. Il est compliqué de trouver de la main-d’œuvre qualifiée. Il existe donc plus de risques à installer du thermique plutôt que du photovoltaïque.

Chauffe-eau solaire thermique et risques de surchauffe, faut-il s’inquiéter ?

Le risque de surchauffe est bien réel et il apparaît surtout l’été. C’est très simple à comprendre, vos besoins en eau chaude sont calculés sur l’année.

L’installation est donc dimensionnée pour subvenir à une consommation annuelle. Malheureusement les panneaux solaires thermiques ne peuvent pas produire en fonction de vos besoins. Ils vont produire en fonction du soleil, l’hiver comme l’été.

L’été ils vont produire plus mais vos besoins en eau chaude seront moins importants. C’est là que réside le problème.

Les capteurs sont équipés de système de sécurité, le seul problème c’est que la surchauffe va grandement abîmer votre matériel. Il faudra donc soit le remplacer soit le réparer, ce qui va occasionner des dépenses supplémentaires.

L’électrique et le thermique dans une même installation ?

Maintenant que nous avons vu tous les aspects du chauffe-eau solaire photovoltaïque et thermique, parlons de l’hybride.

Il existe un panneau solaire qui est aujourd’hui capable de produire de l’eau chaude et de l’électricité.

Le principe est très simple. Un panneau photovoltaïque c’est de couleur plutôt sombre, exposé au soleil sa surface devient chaude.

Une société française, Dualsun, a eu l’idée d’exploiter cette chaleur en installant un échangeur de chaleur à eau. De l’eau froide circule à l’intérieur du panneau pour le refroidir. Une fois que l’eau a circulé dans le capteur elle a capté les calories présentes.

En plus de créer à la fois de l’eau chaude et de l’électricité, le rendement de ce type de panneau est très élevé. Comme le capteur est refroidi par l’eau, il produit davantage d’électricité.

Cette solution n’est pas encore très développée et reste très chère.

En résumé : quel chauffe-eau solaire installer chez soi ?

Le chauffe-eau solaire thermique est une solution d’appoint, il va augmenter la température de votre eau sanitaire à un certain niveau. Il sera donc moins énergivore d’obtenir une eau à température idéale puisqu’elle sera déjà tiède.

Nous avons vu qu’au niveau du prix cette solution reste accessible, elle donne en plus accès à de nombreuses aides.

Les avantages sont d’ordre économiques et écologiques. Il faut quand même peser le pour et le contre, votre investissement est vite rentabilisé mais l’entretien peut s’avérer assez cher et compliqué.

Si vous chauffez votre eau grâce à l’électricité je vous recommande d’installer des panneaux solaires photovoltaïques. Ils pourront alimenter votre chauffe-eau électrique la journée et leur entretien est quasi nul.

Un panneau photovoltaïque n’est pas soumis aux variations de températures comme un panneau thermique. En termes de rendement l’efficacité des installations photovoltaïques n’est plus à prouver.

J’espère avoir répondu à toutes vos questions sur le chauffe-eau solaire. Si ce n’est pas le cas vous pouvez me laisser un commentaire, une remarque constructive est toujours la bienvenue.

Nouveau call-to-action

N’hésitez pas à nous poser vos questions, ou à nous faire une remarque dans la section commentaires ci-dessous, nous sommes ouverts aux critiques (on ne peut pas être parfait mais on peut toujours s’améliorer).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez nos Techniciens Experts Photovoltaïques 7j/7 de 8h à 20h.

Demandez un devis gratuit et sans aucun engagement ou posez nous vos questions.

Nous appeler

09 88 99 98 00

Pour info, Trustpilot est une entreprise indépendante qui enquête sur la qualité de nos services. Elle récolte automatiquement les avis de nos clients après chacune de nos interventions.

© 2020 Nouvel'R Énergie

CGU

CGV

Mentions légales