Les aides à la rénovation énergétique : une aubaine pour vos travaux

Je ne sais pas si vous le savez, mais nos logements sont à l’origine de 40 % de la pollution globale. Et forcément avec le réchauffement climatique et l’augmentation croissante des prix de l’énergie ça fait mauvais genre.

Si vous voulez faire un geste pour votre portefeuille et la planète, il va donc falloir penser rénovation énergétique ou encore éco-rénovation.

Oui mais voilà, si vous avez commencé à vous renseigner vous avez dû voir que ces travaux coûtent cher… Pas de panique, il y a pas mal d’aides qui existent.

Vous avez prévu de faire des travaux de rénovation énergétique chez vous ? Vous voulez savoir à quelles aides vous pouvez avoir droit ? Alors, ce petit guide va vous être très utile.

Je vais aborder toutes les aides disponibles une par une. Ça vous permettra d’avoir un aperçu complet de tout ce à quoi vous pouvez avoir droit.

Nous allons donc parler de :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • MaPrimeRénov’ Sérénité ;
  • L’éco PTZ ;
  • La prime coup de pouce ;
  • Le chèque énergie ;
  • Les aides CEE ;
  • La TVA à taux réduit ;
  • La réduction d’impôt Denormandie ;
  • Certaines aides locales.

Et pour finir, je ferai un tour de toutes les aides qui ont disparu ou évolué cette année.

Commençons tout de suite avec l’une des plus connues et des plus avantageuses, MaPrimeRénov’.

MaPrimeRénov’

Vous avez très certainement déjà entendu parler de cette aide créée en 2020. En fait, elle est née de la fusion entre 2 dispositifs :

  • Le crédit d’impôt CITE ;
  • Et la prime « habiter mieux agilité » de l’ANAH.

Elle fait aujourd’hui partie des dispositifs les plus avantageux quand on fait faire des travaux de rénovation énergétique. Mais étudions-la plus en détail.

Qui peut prétendre à MaPrimeRénov’ ?

Au départ destiné aux foyers les plus modestes, le dispositif a été généralisé le 1er Octobre 2020. Tous les propriétaires peuvent donc maintenant y prétendre.

Par contre elle est séparée en plusieurs catégories de revenus :

Ce qui veut dire qu’elle sera plus avantageuse pour les foyers modestes que pour les foyers aisés.

Je vous ai mis les tableaux avec les revenus à ne pas dépasser par catégorie. Comme ça, vous verrez où vous vous situez.

Plafonds de revenus de chaque catégorie en Ile de France

Plafonds de revenus de chaque catégorie en province

À combien s’élève MaPrimeRénov’ ?

Dans le meilleur des cas, elle peut couvrir 90 % du montant total de votre facture. Mais vous l’aurez compris, ce montant dépendra de vos revenus et des travaux envisagés.

Vous voyez que cette prime peut être très intéressante pour vous aider à financer la rénovation énergétique de votre maison. Mais quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Quelles sont les conditions pour bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

Pour bénéficier de cette aide, il faut réunir plusieurs conditions :

  • Il faut faire réaliser des travaux éligibles : Isolation thermique, chauffage, ventilation et réalisation de diagnostics énergétiques.
  • Le logement concerné doit servir de résidence principale et avoir plus de 15 ans. Il est cependant possible d’en bénéficier sur les logements de plus de 2 ans pour remplacer une chaudière au fioul.
  • Le chantier doit être confié à un artisan certifié RGE.

MaPrimeRénov' Sérénité

MaPrimeRénov’ Sérénité est une aide versée par l’ANAH pour aider les ménages les plus modestes à rénover leur maison.

Elle peut prendre la forme d’une subvention mais contient également un volet de conseil. Le but est de vous accompagner dans votre projet pour qu’il soit le plus économe possible.

À qui s’adresse cette aide ?

Elle s’adresse aux propriétaires qui ont de faibles ressources. C’est à dire que vous pourrez y prétendre si vous appartenez à la catégorie de revenus bleue ou jaune.

À combien s’élève Ma Prime Rénov’ Sérénité ?

Cette aide peut atteindre 30 000 €, ce qui n’est pas rien. Mais ce montant varie bien évidemment en fonction des travaux envisagés.

Quelles sont les conditions pour profiter de cette aide ?

Pour pouvoir profiter de l’offre Sérénité, il faut que :

  • Les travaux réalisés apportent un gain énergétique d’au moins 35 %.
  • Le logement à rénover soit votre résidence principale et ait été construit il y a plus de 15 ans.
  • Le chantier soit confié à un artisan RGE.

L’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’éco prêt à taux zéro est également une aide très connue. En fait, il s'agit tout simplement d’un crédit sans intérêts accordé par certaines banques. Cette mesure vous permet de financer plus facilement vos travaux de rénovation énergétique.

Le dispositif a pas mal évolué et est désormais accessible au moins jusqu’à fin 2023. Mais voyons ça plus précisément.

À qui s’adresse l’éco PTZ ?

L’éco PTZ est accessible sans conditions de ressources à tous les propriétaires ainsi qu’aux copropriétés. Vous pourrez donc l’obtenir même pour faire rénover un logement que vous mettez en location.

À combien peut s’élever ce prêt ?

Le montant de ce prêt dépend de l’étendue des travaux à réaliser. Pour une rénovation globale, il peut atteindre 50 000 € sur 20 ans. Je vous ai fait un petit tableau des différents montants pour que tout soit bien clair.

Quelles sont les conditions pour demander l’éco PTZ ?

Vous l’aurez compris, ce prêt est accessible sans conditions de ressources. Par contre, il y a d’autres conditions à respecter :

  • Le logement doit avoir été construit il y a plus de 2 ans.
  • Il faut que le bien soit loué à titre de résidence principale dans le cas d’une location.
  • Le chantier doit être confié à un artisan RGE.

La prime Coup de pouce économie d’énergie

Cette aide est versée par les fournisseurs d’énergie dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE). Elle a cependant pas mal évolué ces derniers temps pour favoriser davantage les rénovations globales.

À qui s’adresse la prime coup de pouce ?

Ce qui est bien avec cette prime c’est que, depuis 2019, elle est accessible à tous sans conditions de revenus. Vous pouvez même en profiter si vous êtes locataire.

Il sera tout de même adapté en fonction de la catégorie de revenus de laquelle vous dépendez.

À combien s’élève cette prime ?

Le montant de ce coup de pouce dépend de vos ressources et du type de travaux engagés. Ce petit tableau vous aidera à vous faire une petite idée des montants dont on parle.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Bien que cette prime soit accessible à tous, il faut quand même remplir quelques conditions pour l’obtenir :

  • Il faut passer par un fournisseur d’énergie qui a signé la charte « coup de pouce économies d’énergie ».
  • Il faut réaliser des travaux éligibles (chauffage, isolation thermique ou rénovation globale).
  • Il faut que le bâtiment ait plus de 2 ans.
  • Il faut que le chantier soit réalisé par un artisan RGE.

Le chèque énergie

Ce dispositif a été mis en place par le Gouvernement. Il a pour but d’aider les ménages les moins aisés à payer leurs factures d’énergie. Mais ce qui est bien c’est que vous pouvez aussi payer vos travaux de rénovation énergétique avec. Regardons tout ça de plus près.

À qui est destiné le chèque énergie ?

Comme je vous l’ai dit, ce dispositif s’adresse aux foyers les moins aisés. Et ce qui est vraiment pratique, c’est qu’il est envoyé automatiquement aux ménages titulaires en fonction de votre revenu déclaré.

À combien s’élève le chèque ?

Le montant du chèque énergie varie en fonction de votre revenu fiscal de référence (RFR). Je vous ai mis tout ça dans un tableau pour que ce soit lisible.

On peut ajouter à cette somme le chèque complémentaire de 100 € accordé en 2021. Si vous l’avez reçu, vous avez jusqu’à fin 2023 pour le dépenser.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Le chèque énergie est attribué automatiquement en fonction de vos ressources. Il ne pourra cependant être dépensé que :

  • Pour des travaux éligibles réalisés par un professionnel RGE.
  • Pour payer vos factures d’énergie.

Les aides des entreprises de fourniture d'énergie (CEE)

Les fournisseurs d’énergie peuvent vous verser de l’argent pour vous aider à rénover votre maison. Ça peut paraître surprenant mais en fait c’est assez logique.

Vu qu’ils polluent énormément, l’Etat leur a demandé de compenser en vous aidant à vous équiper d’appareils moins polluants. En échange des primes versées, ils reçoivent des certificats d’économies d’énergie attestant qu’ils ont bien compensé leur pollution.

Qui a droit à ce dispositif ?

Cette aide est accessible à tous sans conditions de revenus. Vous pourrez donc la solliciter que vous soyez propriétaire ou locataire.

À combien s’élève le montant de cette aide ?

Les primes CEE peuvent prendre plusieurs formes. Elles peuvent bien sûr prendre la forme d’une subvention, mais aussi d’un prêt ou de conseils et prestations.

Le montant et la forme peuvent varier en fonction des travaux envisagés, du fournisseur et de vos revenus. Le mieux est donc de vous renseigner auprès du vôtre pour savoir à quoi vous pouvez avoir droit.

Quelles sont les conditions à réunir pour en profiter ?

Pour pouvoir profiter des aides CEE il faut :

  • Effectuer des travaux inclus sur la liste des opérations financées par le fournisseur.
  • Que votre logement ait plus de 2 ans.
  • Que les travaux soient faits par un artisan RGE.

La TVA à taux réduit

Vous l’avez très certainement remarqué en allant faire vos courses, la TVA représente généralement 20 % de la note. Et sur de grosses sommes, 20 % ça fait beaucoup.

Alors, pour accélérer la transition écologique, le Gouvernement a décidé de la réduire sur certains travaux de rénovation énergétique.

Qui peut en profiter ?

Cette mesure est accessible :

  • Aux propriétaires ;
  • Aux locataires ;
  • Aux copropriétés.

Le tout, sans condition de revenus.

Quels sont les différents taux possibles ?

Il existe 2 taux de TVA réduits pour les travaux de rénovation énergétique. Ces taux dépendent de la nature des travaux engagés.

Quelles sont les conditions pour profiter de la réduction ?

Pour bénéficier de cette réduction vous n’aurez aucune démarche à engager, l’artisan l’applique automatiquement dès lors que :

  • L’habitation a plus de 2 ans ;
  • C’est votre résidence principale ou secondaire ;
  • Les travaux sont éligibles ;
  • Le professionnel a la certification RGE.

La réduction d'impôt Denormandie

Ce dispositif fiscal est à destination des investisseurs locatifs. Il a pour but de faciliter la rénovation de bâtiments situés dans certaines zones. Vous pouvez encore en profiter jusqu'à fin 2022.

Quel est le montant de la réduction d’impôt ?

Vous l’avez compris, cette mesure vise à encourager l’investissement locatif. Donc plus vous louerez longtemps plus la réduction consentie sera importante. Je vous ai fait un petit tableau pour que vous voyiez à quoi vous pourriez prétendre.

Quelles sont les conditions pour avoir droit à cette réduction ?

Tous les bailleurs peuvent solliciter la réduction Denormandie dès lors que :

  • L’investissement ne dépasse pas 300 000 € ;
  • Le logement à rénover est situé en zone éligible ;
  • Les travaux de rénovation représentent au moins 25 % du prix du bien ;
  • Le bien est mis en location.

L’exonération de taxe foncière et autres aides locales

Les collectivités locales ont aussi leur rôle à jouer dans les économies d’énergie. C’est pour ça que certaines d’entre elles peuvent vous aider à financer votre rénovation.

Cette aide peut notamment prendre la forme d’une exonération partielle ou totale de taxe foncière.

Qui est concerné par cette exonération ?

La taxe foncière étant un impôt dû par les propriétaires, ce sont donc les seuls à pouvoir en bénéficier.

Quelles sont les conditions pour être exonéré(e) de taxe foncière ?

Pour pouvoir profiter de cette mesure locale il faut que :

  • Le logement concerné ait été construit avant 1989 ;
  • Ou qu’il ait été construit avant 2009 et ne remplisse pas les normes énergétiques exigées.

Mais la réduction de l’impôt foncier n’est pas la seule mesure locale qui existe. Alors ça vaut le coup de vous renseigner auprès de votre Mairie pour savoir ce qui se fait chez vous. Sinon vous pouvez aussi aller jeter un œil sur le site de l’ANIL.

Les aides qui se terminent ou qui évoluent en 2022

Les aides à la rénovation énergétique c’est très bien, mais on s’est rendu compte que toutes n’avaient pas l’efficacité espérée. Pire encore, certaines donnaient lieu à des abus de la part d’entreprises peu scrupuleuses.

Alors en 2022 l’Etat a modifié ou supprimé pas mal de dispositifs.

  • La prime coup de pouce chauffage : Elle a été remodelée en Juillet 2021 et ne finance désormais plus que les équipements qui fonctionnent aux énergies renouvelables. Ce dispositif est censé prendre fin en 2025.

  • Le coup de pouce isolation : Cette prime pouvait permettre de toucher une aide allant jusqu’à 20€/m2 isolé. Le Gouvernement y a mis fin en Juin 2022 pour mettre l’accent sur des travaux de rénovation plus larges.

  • La pompe à chaleur à 1 euro : Ce dispositif permettait de n’avoir plus qu’1 euro de reste à charge pour l’installation d’une pompe à chaleur. Il y a hélas eu pas mal de dérives… Du coup le Gouvernement y a mis fin en 2020.

Mais il reste quand même possible grâce aux différentes aides en place de faire financer jusqu’à 90% de son installation.

  • Le bonus ma prime rénov de 1000 € : Ce bonus est accessible depuis Avril 2022 et prendra normalement fin en décembre 2022.

Il permet, sous certaines conditions, d’obtenir jusqu’à 1 000 € d’aides. Pour en bénéficier, il faut installer un équipement de chauffage qui fonctionne grâce à une énergie renouvelable.

En résumé : demandez des aides pour faire vos travaux de rénovation énergétique

En bref, vous aurez compris que même si les travaux de rénovation énergétique coûtent cher, il existe beaucoup d’aides. Ce sera donc assez facile de faire baisser la note finale.

Je vous ai résumé tout ça dans ce tableau.

Ce texte a été validé par
Léna

Léna est responsable des contenus éditoriaux. Elle travaille à nos côtés depuis plus de 3 ans. Son objectif est de vous donner toutes les clés pour engager votre transition énergétique rapidement et simplement.

Faites des économies cet hiver !
Protégez-vous des hausses tarifaires avant l'hiver en installant une PAC à prix réduits.
Pour vous aider, on a récapitulé toutes les aides cumulables à demander.
Je télécharge mon guide

Touchez jusqu’à 9 360€ d’aides avec MaPrimeRénov’

Je calcule mes aides

Évaluez notre guide

5.0
/5
1
vote(s)
Oops! Something went wrong while submitting the form.