Appel gratuit 09 88 99 98 00

L’autoconsommation en 2021 : ça fonctionne vraiment ?

Vous souhaitez faire des économies sur votre facture d’électricité en passant à l’autoconsommation ?

Avec ce guide complet, je vous donne toutes les cartes en main.

L'autoconsommation est la solution pour vous faire diminuer vos factures d'électricité.

Le saviez-vous ?

Installer des panneaux solaires peut réduire votre facture d'électricité de -50%

Découvrez vos économies réalisables

Introduction sur l’autoconsommation

Si vous avez cliqué sur ce guide, c’est que vous souhaitez installer des panneaux solaires avec un projet d’autoconsommation. Mais qu’est-ce que ça signifie au juste ?

Autoconsommer, c’est utiliser le fruit de sa propre production. Si vous choisissez cette option, vous utilisez l’électricité produite par votre installation solaire.

Un peu plus bas, je vous explique quelles possibilités s’offrent à vous pour la revente de cette production et comment l’optimiser pour faire un maximum d’économies.

Mais d’abord, intéressons-nous au fonctionnement des panneaux photovoltaïques.

Comment fonctionne un panneau solaire en autoconsommation ?

Ça peut paraître un peu compliqué au premier abord, mais vous allez voir que le fonctionnement d’un panneau solaire en autoconsommation n’a rien de sorcier.

On va d’abord s’intéresser aux panneaux solaires qui composent l’installation en autoconsommation.

Ces modules sont fait de cellules reliées entre elles qui permettent de convertir le rayonnement solaire en courant électrique. Comme elles contiennent des électrons et les rayons du soleil des photons, une tension se crée lorsque les deux se rencontrent.

Pour utiliser cette électricité, il faut qu’elle soit reliée à une batterie ou un onduleur.

L’électricité produite en courant continu devra être transformée en courant alternatif par le biais d’onduleurs.

Si jamais l’autoconsommation reste trop mystérieuse pour vous, on peut en parler ensemble dans la section commentaires.

Maintenant j’aimerais qu’on aborde le prix d’une installation solaire.

Nouveau call-to-action

Quel prix pour une installation en autoconsommation ?

Votre intérêt pour l’autoconsommation est sûrement motivé par l’envie de faire des économies. Ça tombe bien, c’est pour vous aider à y parvenir que j’ai écrit ce guide.

Le prix des installations photovoltaïques doit particulièrement vous intéresser alors, je ne vous fais pas plus attendre. Ce tableau des tarifs TTC vous donne un bon aperçu :

kWcNe doit pas dépasserLes Prix Nouvel'R Énergie
3 kWc9 000 €5 359 €
6 kWc12 000 €10 314 €
9 kWc18 000 €12 063 €
Les aides de l'État sont déduites des prix affichés. Ce tableau vous indique le prix à ne pas dépasser pour une installation, en fonction de sa puissance et les prix pratiqués chez Nouvel’R Énergie pour du matériel d’entrée de gamme sans option, main-d’œuvre et démarches administratives incluses.

Au-delà du prix, accordez une importance particulière aux différentes garanties qui couvrent vos panneaux. Celle du productible est primordiale car elle vous protège en cas de baisse anormale de production.

Bien-sûr ces prix peuvent évoluer selon le type de matériel choisi. D’ailleurs, je vous en parle tout de suite.

Quels panneaux solaires choisir ?

Pas facile de savoir quels panneaux solaires choisir parmi les nombreux proposés sur le marché. Mais ne vous inquiétez pas, je vais vous donner un petit coup de main.

Ce que je peux vous dire c’est qu’il existe trois types de cellules :

  • amorphes
  • polycristallines
  • monocristallines

Le rendement trop faible des cellules amorphes et polycristallines les rendent peu intéressantes.

Aujourd’hui les fabricants se concentrent donc uniquement sur les panneaux monocristallins.

Ce sont eux qui possèdent le meilleur rendement et ils sont aussi plus esthétiques. C’est pour ces raisons-là que je vous conseille de choisir des panneaux monocristallins.

Maintenant que vous savez quel panneau solaire choisir, j’aimerais revenir avec vous sur les onduleurs.

Les micro-onduleurs

Un peu plus haut, j’ai abordé le sujet des micro-onduleurs ou plutôt de l’onduleur. Si vous n’y avez pas fait attention, je résume un peu les choses.

L’onduleur, c’est le boîtier qui vous permet de transformer le courant continu produit par votre installation photovoltaïque en courant alternatif, compatible avec celui qui alimente votre maison.

Ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’il existe plusieurs types d’onduleurs. Laissez-moi vous expliquer.

Un onduleur de chaîne ou onduleur central est relié en série à tous vos panneaux solaires. Ça veut dire que si une ombre apparaît sur l’un d’eux, toute la production d’électricité s’arrête.

Je ne vous cache pas que je déconseille l’installation de ce boîtier, surtout si votre toiture n’est pas idéalement exposée. Bonne nouvelle, il existe une technologie plus performante. Celle des micro-onduleurs.

Avec les micro-onduleurs, chacun des panneaux ont leur indépendance dans la production d’énergie solaire. Dans un projet d’autoconsommation, ça me semble être le meilleur choix.

À ce stade, la production des panneaux solaires est peut-être une notion abstraite pour vous. Il est temps d’y remédier.

La production d’un panneau solaire en autoconsommation

Pour être vraiment au point sur la production des panneaux solaires en autoconsommation, vous devez connaître quelques bases.

Je vous rassure, ça ne demande pas d’être électricien. Mais si jamais des concepts vous échappent, demandez-moi des précisions en commentaire (c’est tout en bas de la page).

Pour commencer, je voudrais vous parler de la mesure de la production électrique.

Comment différencier kWc, kWh et Watt Crête

Quand on parle d’électricité, on la mesure en watt. Dans le cas d’un panneau solaire, ce qui nous intéresse c’est de mesurer sa puissance de production.

Le watt crête correspond à la puissance maximale d’un panneau solaire. Si vous avez un capteur de 150 Wc, alors dans des conditions optimales il produira 150W.

Pour ce qui est du kWh, il correspond à ce que peut produire une installation en une heure. Pour vous donner une idée, une installation de 3 kWc peut produire en moyenne 3 600 kWh sur une année.

Je vous ai parlé de conditions optimales de production et c’est important. J’approfondis un peu plus le sujet.

Quels facteurs influent sur la productivité d’un panneau solaire ?

Beaucoup de paramètres entrent en jeu quand il s’agit d’avoir des panneaux solaires performants. Je vous donne les principaux :

  • Le niveau d’ensoleillement et le climat de votre région
  • L’exposition de vos panneaux solaires
  • L’orientation des modules
  • Les obstacles éventuels qui peuvent faire de l’ombre sur les capteurs

Vous n’allez pas pouvoir modifier le temps qu’il fait chez vous pour produire plus d’énergie solaire. Mais un bon installateur saura comment optimiser celle-ci en choisissant des paramètres spécifiques.

Ça paraît évident, la meilleure exposition à choisir pour poser vos capteurs solaires c’est le sud. Mais l’est et l’ouest peuvent aussi apporter de bons résultats.

Quelle que soit l’orientation de vos panneaux, leur inclinaison est primordiale. Vous avez peut-être vu qu’une pente à 30° en moyenne était la meilleure option, mais ce n’est pas forcément le cas.

Si vous voulez en discuter avec un de nos experts, vous pouvez cliquer ici pour demander à être rappelé.

Maintenant que je vous ai expliqué comment fonctionne la production de vos panneaux solaires, voyons ensemble ce que vous pouvez faire de votre électricité.

Autoconsommation ou revente : quelle est la meilleure option ?

Vous voulez produire de l’énergie solaire ? Alors vous devez faire un choix entre l’autoconsommation ou la revente.

Pour vous aiguiller, je vais vous expliquer dans le détail quelles options s’offrent à vous et quelles en sont la rentabilité.

L’autoconsommation totale :

L’autoconsommation totale, c’est consommer toute l’énergie produite par vos panneaux, c’est un objectif difficile à atteindre.

Pour vous en approcher, vous serez obligé d’installer des batteries pour stocker l’excédent.

Ça va alourdir votre devis, les batteries sont encore un peu chères.

Vous pouvez choisir d’en installer dès maintenant ou commencer sans et en ajouter dès que leur prix aura baissé (ça ne devrait plus tarder).

Sinon vous pouvez choisir la solution de l’autoconsommation partielle. Pour ne rien vous cacher, c’est celle que je préfère.

L’autoconsommation partielle :

L’autoconsommation partielle, c’est le fait de consommer une partie de sa production et de vendre l’autre. C’est la partie que vous autoconsommez qui doit être la plus importante possible car c’est là que vous maximisez vos économies sur votre facture d’électricité.

En fait, tout ce qui vient de vos panneaux c’est ce que vous ne consommez pas sur le réseau public.

Le reste de votre production, vous pouvez l’injecter sur le réseau contre une rémunération, ça vous fait un revenu supplémentaire. Les kWh que vous ne consommez pas sont rachetés à un tarif fixé par EDF OA pour 20 ans.
Vous pouvez choisir d’en installer dès maintenant ou commencer sans et en ajouter dès que leur prix aura baissé (ça ne devrait plus tarder).

Sinon vous pouvez choisir la solution de l’autoconsommation partielle. Pour ne rien vous cacher, c’est celle que je préfère.

Puissance de l'installation en kWcTarif de rachat
< 3 kWc0,1 €
< 9 kWc0,1 €
< 36 kWc0,06 €

Pour rentabiliser au maximum votre installation, la meilleure solution c’est d’adapter vos habitudes de consommation d’énergie.

Un peu plus bas dans ce guide, je vous donne quelques astuces pour y parvenir.

Mais d’abord, je dois aborder brièvement le sujet de la revente totale.

La revente totale :

Je ne resterai pas longtemps sur le sujet, si vous êtes ici c’est pour en savoir plus sur l’autoconsommation. La revente totale n’entre pas dans ce cadre.
Sachez tout de même que ce type d’installation vous lie par contrat d’achat avec EDF OA qui fixe le tarif des kWh pour 20 ans.

Notez aussi que la revente totale ne permet pas de bénéficier des aides de l’État.

Si vous voulez faire des économies, je vous parle tout de suite des meilleurs moyens pour optimiser votre autoconsommation.

L’autoconsommation photovoltaïque sans revente

Si vous envisagez l’autoconsommation photovoltaïque sans revente, gardez en tête qu’il est difficile d’atteindre un total de 100% de consommation de l’énergie produite. S’il n’est pas vendu, que faire de votre surplus ? Je vous explique un peu plus bas quelles sont vos options.

Que vous choisissiez de revendre ou non votre excédent d’électricité, votre objectif doit être d’optimiser au maximum votre consommation.
Votre installation produit de l’énergie lorsque les rayons du soleil l’atteignent. La logique est de suivre ce rythme pour utiliser votre électricité verte.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas injecter votre surplus sur le réseau, il existe une solution.

L’autoconsommation zéro injection : c’est possible ?

Pour une installation avec une puissance inférieure ou égale à 36 kWc, il est possible de choisir de ne pas injecter votre surplus gratuitement ou contre rémunération dans le réseau.

Pour ça, votre onduleur ou vos micro-onduleurs doivent être bridés. Ce mécanisme engendre un coût supplémentaire dans votre installation solaire mais il est obligatoire pour signer une convention d’autoconsommation sans injection ou CASI avec Enedis.

Vous avez également l’obligation de changer votre compteur électrique pour passer à un compteur Linky. Ce système vous permet de connaître en temps réel vos données d’autoconsommation.

Pour faire un tour d’horizon complet des solutions d’autoconsommation, je dois vous parler de l’autoconsommation collective.

L’autoconsommation collective

Ça peut peut-être vous intéresser.
Quand plusieurs consommateurs d’électricité sont liés entre eux pour autoconsommer, on parle d’autoconsommation collective.

Cette démarche est grandement encouragée par l’Europe car elle permet de faciliter le développement des énergies renouvelables.

Malheureusement, le cadre juridique qui entoure l’autoconsommation collective est flou et ça freine son développement.

Aujourd’hui, la France ne prévoit pas d’aides pour ce genre d’installations. Quelques projets ont tout de même été mis en place grâce au financement de collectivités territoriales ou avec des campagnes de crowdfunding.

Vous savez maintenant tout sur les options d’autoconsommation, il est temps de nous intéresser à la manière dont vous allez la contrôler.

Comment gérer son autoconsommation photovoltaïque ?

Installer des panneaux photovoltaïques sans savoir comment gérer son autoconsommation, c’est l’assurance de rater de belles économies.

Je vous donne tout de suite quelques astuces pour adapter au mieux votre consommation d’électricité verte.

La récupération de données :

Votre installation photovoltaïque peut être intelligente. Je vous explique ça.

À l’aide d’une passerelle de communication et d’un compteur linky, vos panneaux peuvent transmettre des informations sur leur production d’électricité. Ce sont ces informations qui vous permettent d’optimiser votre consommation d’électricité photovoltaïque.

Vous pouvez aussi acheter des prises connectées. Je vous en parle un peu plus bas.

Les prises connectées :

Les prises connectées sont des prises électriques intelligentes qui permettent de contrôler l’allumage et l’extinction de vos appareils avec l’aide d’une application.

Vous pouvez donc les piloter à distance et les mettre en marche lorsque l’ensoleillement est au plus fort. Cette solution est très facile à mettre en place et peut vous faire réaliser de belles économies.

Bien-sûr, je ne peux pas parler de gestion de l’autoconsommation sans revenir un peu sur l’utilisation des batteries.

Le stockage d’énergie photovoltaïque :

J’ai déjà abordé le sujet avec vous.

Pour stocker l’excédent d’énergie produite par vos panneaux, vous pouvez installer des batteries. Elles vous permettent d’utiliser l’électricité quand vous le voulez.

C’est une solution très avantageuse pour autoconsommer de manière optimale mais elle a un prix. Aujourd’hui, les batteries sont encore un peu chères et peuvent rallonger la rentabilité de votre projet.

L’onduleur intelligent :

L’onduleur c’est le dispositif électronique qui vous permet de transformer le courant continu de vos panneaux solaires en courant alternatif. Celui qui est compatible avec votre maison.

Lorsqu’on le dit intelligent ou hybride, c’est qu’il est capable de gérer lui-même l’énergie produite par votre système.

Ça peut paraître compliqué mais je vous rassure, ça n’a rien de sorcier. Vous allez vite comprendre avec quelques exemples.

Si vous installez des batteries, l’onduleur intelligent peut lui-même décider d’envoyer l’électricité produite dans celles-ci au moment où vous ne consommez pas.

Il peut aussi choisir d’injecter le surplus dans le réseau public si vous y êtes raccordé(e).

Maintenant qu’on a vu comment gérer au mieux l’électricité produite, on va maintenant parler d’un cas concret avec le chauffe-eau.

La gestion du chauffe-eau :

L’eau chaude est le deuxième poste de dépense énergétique des foyers français. Si vous l’alimentez avec l’électricité verte que vous produisez, votre facture en sera considérablement allégée.

Pour chauffer votre eau avec l’énergie photovoltaïque, il faut d’abord installer un régulateur de puissance. C’est cet outil qui gère le surplus d’électricité produite et l’envoie vers une résistance pour chauffer l’eau de votre ballon.

Vous pouvez également gérer l’alimentation de votre chauffe-eau en installant une commande sur votre tableau électrique.

Grâce à cet ajout, votre chauffe-eau peut être automatiquement mis en marche en journée, lorsque les panneaux solaires produisent le plus d’énergie.

Autrement dit, c’est l’assurance de faire des économies. Et pour aller encore plus loin, on peut même adapter ses habitudes de consommation. Je vous explique comment faire.

Inversez vos habitudes de consommation

Optimiser votre consommation d’énergie solaire, ça revient au final à faire l’inverse de toutes vos habitudes. Vous allumez votre machine à laver la nuit et pendant les heures creuses ? Maintenant, il faudra la mettre en marche en pleine journée.

Votre installation photovoltaïque ne produit que quand il fait jour. C’est donc à ce moment-là qu’il faut faire fonctionner un maximum d’appareils.

Autant vous dire que les prises connectées et les traditionnels programmateurs seront vos meilleurs alliés.

N’oubliez pas également de brancher vos appareils rechargeables en journée pour pouvoir en profiter une fois le soleil couché.

Pour faire un tour d’horizon complet de l’autoconsommation, je dois maintenant vous parler de l’autoconsommation collective.

Devis photovoltaïque en autoconsommation : vérifiez avant de signer

Votre projet solaire se concrétise? Je vous conseille de vous rapprocher de professionnels de l’installation afin d’obtenir des devis photovoltaïques en autoconsommation.

Le devis sera différent en fonction de votre situation. Soit vous êtes déjà propriétaire d’une centrale solaire en revente totale et vous voulez basculer en autoconsommation, soit vous en installez une pour la première fois.

Je reviens en détail sur ces deux cas.

Vous n’avez pas d’installation solaire ?

Dans le cas où vous n’avez pas encore de panneaux photovoltaïques, voici les facteurs à prendre en compte :

  • La surface disponible pour l’installation
  • Le taux d’ensoleillement de votre région
  • La consommation électrique annuelle de votre foyer
  • Le budget dont vous disposez

Avec ces éléments, vous avez un aperçu de la puissance en kWc nécessaire pour votre installation. C’est ce qui constitue la base.

Il faut ensuite réfléchir au type de panneau solaire, à l’ajout ou non de batteries, à la puissance de votre onduleur et à d’autres options éventuelles. Ces détails sont mentionnés pendant l’étude de rentabilité de votre projet.

D’ailleurs cette étude on peut la faire ensemble si vous le souhaitez, demandez à être rappelé par l’un de nos experts, c’est totalement gratuit.

Vous avez déjà une installation solaire

Vous possédez des panneaux solaires en revente totale sur votre toiture et vous souhaitez évoluer vers l’autoconsommation ? Dans ce cas deux choix s’offrent à vous :

  • L’installation de nouveaux panneaux solaires pour associer autoconsommation et revente
  • La transformation de votre installation existante pour passer à l’autoconsommation

Je vais vous expliquer en quoi la rentabilité de ces deux options est différente.

Lorsque vous avez signé un contrat de rachat avec EDF OA, les tarifs étaient plus avantageux que ceux d’aujourd’hui. C’est un avantage qu’il est plus sage de conserver. Sans oublier que les contrats avec EDF OA s’étalent sur 20 ans et qu’une rupture peut entraîner des frais.

Si votre période d’engagement est terminée, tous les voyants sont au vert pour passer à l’autoconsommation. Pour y parvenir, une modification des raccordements de votre système solaire est nécessaire. Cette opération est simple mais elle engendre tout de même un coût.

Votre première installation solaire est déjà rentabilisée ? Je vous conseille alors d’en réaliser une deuxième. Comme ça vous conservez vos tarifs de revente et vous faites des économies sur votre facture d’électricité grâce à l’autoconsommation.

Que comporte un devis photovoltaïque complet ?

Lorsque vous avez des devis sous les yeux, vérifiez qu’ils fassent bien apparaître :

  • Les panneaux solaires (avec leur puissance en kWc)
  • Le cablâge électrique
  • L’onduleur (ou les micro-onduleurs)
  • Le coffret AC/DC
  • La main-d’oeuvre
  • Le système de fixation

D’autres frais peuvent ensuite être mentionnés pour le déplacement, la pose, la mise en service, le raccordement ou encore les démarches administratives.

Comment faire son choix entre plusieurs devis photovoltaïques ?

Si plusieurs devis ont des prix corrects, il est plus difficile de faire un choix. Pour sélectionner la meilleure des offres, voici quelques éléments à comparer :

  • La puissance en kWc
  • Le type de technologie photovoltaïque
  • La garantie linéaire de production : cette garantie n’est pas obligatoire mais elle est un gage d’implication de la part d’une entreprise.

Il existe une façon d’installer une centrale solaire sans avoir besoin de devis. Je vous explique tout de suite ce dont je parle.

Que penser des kits solaires en autoconsommation ?

Vous avez peut-être envisagé d’installer vous-même une centrale photovoltaïque.

Un kit solaire peut correspondre à votre projet, mais je préfère vous dire que ça vous prive de quelques avantages.

  • Pas d’autorisatioon à revendre votre surplus : Et c’est dommage, chaque kWh non consommé vous aurait rapporté 10 centimes.
  • Pas d’aides de l’État : l’État accorde des aides uniquement aux installations en autoconsommation réalisées par des techniciens certifiés RGE. Les kits installés vous-même en sont donc exclus.
  • Pas de conseils d’un expert, pas d’assistance, pas d’assurance décennale :
    Une installation solaire doit être pensée et réalisée en fonction de vos besoins en énergie. Si vous installez un kit solaire, vous ne pourrez compter que sur vous. L’assurance décennale couvre les installations faites par des professionnels et vous assure 10 ans de tranquillité.

Vous voulez savoir quel type d’installation vous conviendrait ? Le simulateur en ligne de Nouvel’R Énergie vous donne une réponse en quelques minutes. C’est rapide et gratuit. Cliquez ici et laissez-vous guider.

Voilà, ce guide sur l’autoconsommation est maintenant terminé. J’espère avoir apporté une réponse à un maximum de vos interrogations. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à nous contacter à l’aide de notre chat en ligne, en bas à droite sur votre écran.

Vous pouvez également nous poser toutes vos questions dans les commentaires.

Nouveau call-to-action

N’hésitez pas à nous poser vos questions, ou à nous faire une remarque dans la section commentaires ci-dessous, nous sommes ouverts aux critiques (on ne peut pas être parfait mais on peut toujours s’améliorer).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contactez nos Techniciens Experts Photovoltaïques 7j/7 de 8h à 20h.

Demandez un devis gratuit et sans aucun engagement ou posez nous vos questions.

Nous appeler

09 88 99 98 00

Pour info, Trustpilot est une entreprise indépendante qui enquête sur la qualité de nos services. Elle récolte automatiquement les avis de nos clients après chacune de nos interventions.

© 2020 Nouvel'R Énergie

CGU

CGV

Mentions légales